1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2023-01-18 | Readers 63 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La mosquée Burâthâ (en Irak) (2)


La mosquée Burâthâ (en Irak)  (2)

La mosquée Burâthâ est située sur la route entre Bagdad et al-Kâzhimayn, à 5 km de cette dernière. Son nom « Burâthâ » signifierait en syriaque « le fils des prodiges » (« Ibn al-‘Ajâ’ib » dans le sens de « le fils aux prodiges », détenant des prodiges) et en arabe « la terre molle rouge ». Elle est surtout fréquentée par les Shi‘ites, notamment pour la prière du vendredi.(1)  Qu’a donc de particulier cette mosquée pour être considérée comme bénie, ayant des faveurs et une noblesse élevée ?

Les faveurs de cette mosquée

Cette mosquée aurait été construite par le Prince des croyants(p) en l’an 37H (~654apJC), au retour de la bataille de Nahrawân contre les Kharijites. Il se serait arrêté quatre jours, avec son armée, dans cette région de Burâthâ qui était habitée bien avant que la ville de Bagdad ne fût fondée.(2)

Il semblerait que le Messager de Dieu(s) ait parlé de cette mosquée à l’Imam ‘Alî(p) comme en témoigne un propos rapporté d’Ibn ‘Amar : « Quand les hypocrites démolirent la mosquée de Médine, les compagnons se rendirent chez le Prophète pour lui en faire part.

Après les avoir rassurés, le Prophète(s) continua son propos : « Si la mosquée Burâthâ est détruite alors le Hajj est annulé. » On lui(s) demanda où se trouvait cette mosquée Burâthâ. « A l’ouest dans une terre lointaine d’Irak. Y ont prié 70 Prophètes et Légataires et le dernier légataire », dit-il(s) en indiquant notre maître ‘Alî fils d’Abû Tâleb(p). »(3)

A son arrivée à Burâthâ avec son armée, le Prince des croyants aurait été interpellé par un ermite (ou un moine) chrétien appelé Habâb (ou Abû Shu‘ayb). Plusieurs propos rapportés racontent cette rencontre (avec des petites nuances)(4). Il ressort de ces propos que cet endroit était béni depuis bien longtemps et que, de plus, il aurait un lien avec la préparation de la sortie de l’Imam(qa). A la fin, le Prince des croyants(p) demanda à l’ermite qui habitait en cet endroit de construire une mosquée à la place de l’ermitage (ou du couvent) et de l’appeler Burâthâ.

Sheikh Abbas al-Qummî a recensé 12 faveursou bénédictions de cette mosquée dans son livre Hadiyat az-Zâ’ir, qu’il a rappelées dans son Mafâtîh al-Jinân(5) :

1-Dieu Très-Elevé a décidé que ne descend en cet endroit avec son armée qu’un Prophète ou un Légataire.

2-Elle est ‘la maison de Mariam(p)’.

3-Elle est ‘la terre de ‘Issâ(p)’ (Jésus).

4-S’y trouve une source qui jaillit pour s. Mariam(p),

5-[source] que le Prince des croyants(p) fit apparaître par ses prodiges [cf. l’histoire de la pierre noire].

6-S’y trouve un rocher blanc béni sur lequel Mariam a accouché du Prophète ‘Issâ(p) (Jésus).

7-Le Prince des croyants(p) le fit apparaître par un prodige, le dressa dans la direction de la Qibla et pria vers lui(6).

8-Le Prince des croyants(p) y pria ainsi que ses deux fils al-Hassan al-Mujtabâ(p) et le Maître des martyrs(p).

9-le Prince des croyants(p) y resta 4 jours.

10-Des Prophètes y prièrent(7), notamment le Prophète ‘Ami intime du Tout-Miséricordieux’ [Ibrâhîm].

11-S’y trouve la tombe d’un des Prophètes(p), sans doute celle de Yûshu‘a (Mais Sheikh (que Dieu lui fasse miséricorde) dit que la tombe est placée face à la mosquée Burâthâ).

12-En cet endroit fut ramené le soleil pour le Prince des croyants(p).


Deux propos rapportés à propos de cette mosquée

u« Quand l’Imam ‘Alî(p) descendit à Burâthâ au retour de la bataille avec les Kharijites à Nahrawân, un moine chrétien lui fit face et lui dit : « Ne descends pas en cette terre avec ton armée ! ».

Il(p) lui demanda pourquoi. Il dit : « Parce que n’y descend qu’un Prophète ou Légataire d’un Prophète avec son armée.. C’est cela que nous trouvons dans nos livres. »

Le Prince des croyants(p) dit : « Je suis le Légataire du maître des Prophètes et le maître des Légataires. » Le moine s’approcha alors vers lui et lui dit : « Je m’engage aux lois de l’Islam. J’ai trouvé dans l’Evangile ta description et que tu descendras en la terre Burâthâ, la maison de Maryam et la terre de ‘Issâ(p). »

Le Prince des croyants(p) dit : « Arrête-toi et ne nous informe de rien ! »

Il(p) se rendit à un endroit et dit : « Retirez cette [chose] ! » Elle fut retirée et une source murmurante jaillit. Il dit : « C’est la source de Maryam qui surgit pour elle ! »

Ensuite il(p) dit : « Mettez à découvert là sur 17 coudées. » Il le fit et [apparut] une pierre blanche. ‘Alî(p) dit : « C’est sur ça que Maryam a accouché de ‘Issâ et elle pria ici. » Le Prince des croyants(p) dressa la pierre blanche et pria vers elle. » 

(sheikh Tûsî, in Amâlî, vol. 1 p199)

uSelon un autre propos rapporté de Jâbr bn ‘Abdallah al-‘Ansârî : « Anis bn Mâlek, serviteur du Messager de Dieu(s), dit : « Quand le Prince des croyants l’Imam ‘Alî(p) revint de la bataille de Nahrawân, il descendit à Burâthâ. Il y avait un moine dans son couvent qui s’appelait al-Habâb. Quand il entendit les cris et l’armée (…), il descendit et dit : « Qu’est-ce que cela et qui est le chef de cette armée ? » On lui dit : « Celui-là, le Prince des croyants qui revient de la bataille de Nahrawân. »

Le moine al-Habâb dépassa les gens et s’arrêta devant le Prince des croyants(p) et lui dit : « Que la paix soit sur toi, ô Prince des croyants en vérité ! »

Il(p) lui dit : « Et comment sais-tu que je suis le Prince des croyants en vérité ? » Al-Habâb lui dit : « Nos savants et nos prêtres nous l’ont appris. »

Il(p) lui dit : « Ô Habâb ! » Il dit : « Qui t’a appris mon nom ? »

Il(p) dit : « Me l’a appris mon bien-aimé le Messager de Dieu(s)» Il dit : « Tends ta main car j’atteste qu’il n’y a de divinité que Dieu, que Mohammed est le Messager de Dieu et que tu es ‘Alî fils d’Abû Tâleb, son Légataire. »

Il(p) dit : « Où est ton refuge ? » Il dit : « Je suis dans mon couvent, là. »

Il(p) lui dit : « Après ce jour, n’y habite plus. Construis là une mosquée et appelle-la du nom de son constructeur. » (La construisit un homme du nom de Burâthâ alors il appela la mosquée Burâthâ.)

Ensuite il(p) dit : « D’où tu bois ô Habâb ? » Il dit : « Ô Prince des croyants, du Tigre. »

Il(p) dit : « Pourquoi ne creuses-tu pas là une source ou un puits ? » Il dit : « Ô Prince des croyants, chaque fois que nous avons creusé un puits, nous avons trouvé une eau salée ! »

Il(p) dit : « Creuse là un puits ! » Il creusa et apparut à eux un rocher ou une pierre noire qu’ils ne purent arracher. Le Prince des croyants(p) l’arracha et la plus belle des sources avec l’eau la plus douce, apparut ! 

Il(p) lui dit : « Ta boisson sera de cette source. Ô Habâb, sera construite à côté de cette mosquée une ville où les tyrans vont être nombreux, où les épreuves seront grandioses (…) Ne détruit cette mosquée que l’incroyant et s’ils le font ils sont interdits du Hajj pendant 3 ans (…). » »

(Bihâr, vol. 52 H80 pp217-219 citant Kashf al-yaqîn.)

(1)Elle n’a d’ailleurs pas été épargnée par les opérations suicides d’al-Qaïda envoyées par l’Arabie Saoudite avec le soutien des Etats-Unis (qui occupaient alors le pays) qui firent, le 7/4/2006, 85 morts et plus de 160 blessés et le 16/6/2006 13 morts et plus de 28 blessés.

(2)La ville de Bagdad a été fondée par le calife/roi abbasside al-Mansour en l’an 144H (~762apJC).

(3)in al-Malâhim wa-l-fitn d’Ibn Tâûs, bâb 48 p260 H.379

(4)considérés souvent de source faible – cf. la traduction des deux principaux propos rapportés à la page suivante.

(5)Mafâtîh al-Jinân, pp1521-1523 aux Ed. B.A.A.

(6)Selon le témoignage de visiteurs, y sont inscrits les noms de Prophète(s) et de tous ceux de sa Demeure Ahl al-Beit(p).

(7)Notamment, parmi les 70 Prophètes et Légataires, les Prophètes Ibrâhîm, Daniel(p), Dhû al-Kifl(p), Iliyâs(p), Yûshu‘a(p) et ‘Issâ(p).

                                

www.lumieres-spirituelles.net     No120 - Rajab-Sha‘bân 1444 – Février-Mars 2023


Articles précédents:

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)