1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2023-03-18 | Readers 308 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Réflexions sur la question d’al-Quds


Réflexions sur la question de la Palestineet d’al-Quds

à partir de la pensée de l’imam al-Khomeynî(qs)

A l’occasion de la commémoration du « Jour d’al-Quds » décrété par l’imam al-Khomeynî(qs) (cf. plus haut pp21 & 22), voici quelques réflexions sur la question de la libération de la Palestine et d’al-Quds, tirées des textes de l’imam al-Khomeynî(qs).

t—Ÿ La question de la Palestine et d’al-Quds constitue un des éléments fondamentaux de la Révolution Islamique en Iran(1). Pas seulement d’un point de vue  politique,  militaire (sur le plan régional ou stratégique face à l’arrogance occidentale, en tant que l’entité sioniste a été créée par les puissances occidentales pour diviser, affaiblir et dominer les peuples du Moyen-Orient, voire même anéantir l’Islam, afin d’y préserver leurs intérêts) ou tout simplement  humanitaire (dans le cadre de la défense des opprimés – quels qu’ils soient, où qu’ils se trouvent, et a priori s’ils sont musulmans – et de la lutte contre l’injustice – touchant en premier le peuple palestinien mais aussi toute la nation arabe et musulmane, même toute l’humanité).

Bien sûr, ces points font partie de l’identité de l’Islam.(2) Et cela suffirait pour que la libération d’al-Quds soit un devoir pour tout Musulman (qu’il soit sunnite, shi‘ite ou autres), même pour toute l’humanité !

t—Ÿ C’est que la question de la Palestine et d’al-Quds représente plus que cela.

—A en croire les versets 21-26 de la 5ème sourate al-Mâ’ida, la foi en Dieu est une condition pour la libération de cette terre.(3)

—Aussi la défense de la question palestinienne est-elle étroitement liée à la compréhension (gnostique)de l’Unicité deDieu (at-tawhîd), et cela à tous les niveaux de Sa Manifestation (des Attributs, des Noms, des Actes) et de Sa Réalisation.

—Elle est aussi liée à la réalisation du Projet divin depuis la création de l’être humain jusqu’au retour de la terre (et de ce qu’elle contient) à Dieu (qu’Il soit Glorifié), en passant, en premier lieu, par l’étape de la remplir de justice et d’équité, sous la direction de l’Imam al-Mahdî(qa) pressenti par Lui (qu’Il soit Exalté), comme elle a été remplie d’injustice et d’oppression (et la situation actuelle en témoigne).

t—Ÿ Aussi, la question de la libération de la Palestine doit se pourvoir d’exigences générales de l’Islam, comme le fait :

–de ne pas dissocier la foi véritable en Dieu, Un, Unique, des actes d’adoration, notamment de la dénonciation de toutes les formes d’associationnisme(4) ;

–de ne pas séparer la question de la Palestine de celle de la Justicedivine ;

–de ne pas dissocier les dimensions individuelles de celles collectives de l’être humain (le véritable croyant se perfectionnant à travers cette double dimension individuelle et sociale, tout comme la nation islamique).

–de ne pas prétendre être une nation musulmane, connaissant son Seigneur (Dieu, Un, Unique) et L’adorant, sans chercher à l’unifier, au niveau de ses membres, puis de tous ceux qui participent à cette lutte – tant au niveau de la parole que des actes – derrière une direction unique, divine, ayant des caractéristiques bien particulières.

C’est une exigence qui découle du principe fondamental de l’Islam, l’Unicité divine. 

–En d’autres termes, l’Islam mondial – qui est une des apparences de la réussite du Projet divin dans la création de l’être humain et de le rendre « Lieu-tenant de Dieu » sur terre – ne se réalisera que quand l’humanité croira en la nécessité du suivi de l’Imam juste, désigné par Dieu (qu’Il soit Exalté et Qui sait ce qui réforme la terre et la société), le Légataire du sceau de la Prophétie.

t—Ÿ En même temps le martyre de l’Imam al-Hussein(p) et celui de ses compagnons ont donné une dimension profondément croyante, morale, gnostique, à la compréhension de l’Islam

Le sacrifice de leur vie ne fut pas seulement pour la survie des autres et celle de l’Islam, mais il a été effectué pour Dieu avec Sa Satisfaction, selon Sa Volonté.

Il est une attestation authentique de foi, l’accès le plus court pour revenir à Lui, le moyen le plus facile donné au genre humain pour fondre, disparaître en Lui (qu’Il soit Glorifié).(5)

Ainsi, la notion du martyre – non pas ces attentats suicides fomentés par les puissances arrogantes pour dénaturer la notion du martyre dans l’Islam – a brisé la culture du plus fort (d’un point de vue matériel) de l’Occident.

Elle a déplacé le conflit vers le terrain de la transcendance, de la morale et de la spiritualité, celui des volontés. (L’objectif de l’imam al-Khomeynî(qs) dans sa Révolution n’était pas de tuer tous les incroyants mais de briser leurs prétentions à la suprématie et de dresser l’Argument à leur encontre).

t—Ÿ Enfin un dernier aspect lié à la question palestinienne : son caractère sacré,pur,béni queDieu (qu’Il soit Glorifié) a Lui-même donné à la terre de Palestine.(6) 

Dieu dit dans Son Livre :

{Ô mon peuple, entrez dans la terre rendue pure et bénie (al-arda al-muqaddasata) que Dieu a écrit pour vous. Et ne revenez point sur vos pas [en refusant de combattre], car vous retourneriez perdants.}(21/5 al- Mâ’ida)

et {…Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée al-Harâm (sacrée) à la Mosquée al-Aqsâ (la plus éloignée) dont Nous avons béni l'alentour, afin de lui faire voir de Nos Signes..}(1/17 al-Isrâ’)

t—Ÿ Aussi l’imam al-Khomeynî(qs) a-t-il statué le dernier vendredi du mois de Ramadan « Jour d’al-Quds »(7), considérant la question de la libération de la Palestine et d’al-Quds comme étant un des « Jours de Dieu », mentionnés dans le noble Coran, qui  doivent être rappelés aux hommes(7).

t—Ÿ En conclusion 

1-Tout Musulman doit se préoccuper de la libération de ce lieu saint de l’occupation, de l’imposture, de l’injustice, de l’associationnisme, etc., ne pas la négliger ni ne la minimiser.

2-Sa libération doit être exemplaire – c’est-à-dire inhérente à son côté sacré, correspondant à sa véritable identité islamique – sinon elle ne sera pas. C’est-à-dire, elle doit répondre à l’Appel de Dieu, selon Ses Enseignements, Ses Directives, Sa Direction (l’Imam) en vue de se rapprocher de Lui.

3-La réalisation de la victoire, dans cette bataille, doit être en relation avec la compréhension de la vie (en ce monde), être considérée comme une étape vers la sortie de l’Imam al-Mahdî(qa), le perfectionnement des êtres humains et des peuples vers Dieu et la réalisation du Projet divin.

4-De plus cette question ne concerne pas que les Musulmans mais aussi les Chrétiens (qui voient leurs biens spoliés, leurs lieux sacrés profanés et leurs fidèles avilis) et même toute l’humanité (qui ne doit pas accepter une telle injustice ni se taire au risque d’en être complice).

5-Sans doute, l’usurpation de la Palestine occupée et d’al-Quds représente, à l’heure actuelle, le summum de l’injustice mondiale jouissant d’une impunité totale.

Aussi leur libération doit-elle représenter le summum de la foi, de la piété, des valeurs morales, humaines, de l’unité et de la justice, dans la perspective de la préparation à l’apparition de l’Imam al-Mahdî(qa), le sauveur attendu par tous !(8)

(1)Ce qui explique la constance du soutien de la République Islamique d’Iran à la cause palestinienne et à ses groupes de résistance malgré les divergences, voire même des conflits et des oppositions qui ont pu apparaître.

(2)Cf. les ultimes recommandations du Prince des croyants(p) faites à ses deux fils al-Hassan(p) et al-Hussein(p) d’être « un adversaire pour l’oppresseur et une aide pour l’opprimé. » (Nahj al-Balâgha, Recommandations No47 p586 – cf. p14 de ce même No de la revue)   وَكُونَا لِلظَّالِمِ خَصْماً، وَلِلْمَظْلُومِ عَوْناً

(3)En effet, malgré l’Ordre de Dieu, les bani Isra’îl refusèrent d’entrer en Palestine à cause de la présence de gens puissants (jabbârîna), échouant ainsi à l’Epreuve divine par manque de foi en Dieu, bien qu’ils aient été témoins de l’Intervention directe divine dans leur libération d’Egypte. La terre, seuls l’hériteront les {serviteurs/adorateurs de bien vertueux} de Dieu (cf.105/21 al-Anbiyâ’).

(4)cf. L.S. No102, la rubrique Connaitre Dieu, p8.

(5)Et tous les membres de la société y sont impliqués (le peuple) quand on voit que l’Imam al-Hussein(p), lors de son départ pour Kûfâ, en réponse à l’appel de ses habitants, tout en sachant très bien ce qui allait se passer à Karbalâ’, ne partit pas seulement avec un groupe d’hommes, mais avec les familles, les femmes et les enfants.

(6)Selon la supposition de la majorité des savants que la {terre sainte} (al-arda al-muqaddasata) citée dans le verset 21/5 al-Mâ’ida, désigne bien la Palestine et al-Quds. Il en est de même en ce qui concerne la {Mosquée al-Aqsâ dont Nous avons béni l’alentour} (1/17 al-Isrâ’) où le Prophète Mohammed(s) pria, avant de monter aux cieux, tous les Prophètes précédents étant derrière lui(s), quand Dieu (qu’Il soit Glorifié) le(s) fit voyager de nuit de La Mecque à cette mosquée avant de le(s) faire monter aux cieux.

(7)Pour le « Jour d’al-Quds » et les « Jours de Dieu », voir plus haut p21 (dans la rubrique « LA BONNE ACTION – les actes d’adoration de Dieu ») & p22.

(8)Cf. le livre traduit en français « La Palestine dans l’optique de l’imam Khomeini (s) », présenté dans la revue L.S. No115 pp34-35 & cf. la conférence donnée par d. B. al-Laqîs du 22/6/2022 à Beyrouth-Liban, sur le thème « La Révolution islamique et la question palestinienne ».

www.lumieres-spirituelles.net     No121 – Ramadân-Shawwâl 1444 – Avril-Mai 2023


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)