1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2023-05-18 | Readers 780 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le verset d’al-Kursî 255/II (7)


Le verset dal-Kursî  255/II (7)

بسم الله الرحمن الرحيم،

Bi-smi-llâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par le [ou Grâce au] Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُلَا تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلَا نَوْمٌ

Allâhu lâ ilâha illâ huwa al-hayyu al-qayyumu, lâ ta’khudhuhu sinatunn wa lâ nawmunn,

Dieu, point de divinité autre que Lui, le Vivant, le Sustentateur. Ni somnolence ni sommeil ne s’emparent de Lui.

لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ مَنْ ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلَّا بِإِذْنِهِ

lahu mâ fî-s-samâwâti wa mâ fî-l-ardi, man dhâ-l-ladhî yashfa‘u ‘indahu illâ bi-idhnihi,

Est à Lui ce qu’il y a dans les cieux et dans/sur la terre. Qui intercède auprès de Lui si ce n’est qu’avec Sa Permission ?

Voici la suite de l’interprétation du verset du Trône (255/2 al-Baqara) présentée par l’imam al-Khâmine’î(qDp) la 2e nuit du vendredi du mois de Ramadân 1394H, soit la nuit du 31/1/1974 à la mosquée al-Karâmat à Mashhad, offrant un autre éclairage de l’étude de ce verset déjà vue dans les numéros 20 à 24 de la revue Lumières Spirituelles.

{لَا تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلَا نَوْمٌ} (Ni somnolence ni sommeil ne s’emparent de Lui)

Ne Le [Dieu] considérez pas comme négligent ! Ne pensez pas qu’Il dort !

Les savants ont découvert aujourd’hui – et nos Imams le disaient déjà avant, il y a plus de 13 siècles, dans un propos rapporté – que tout être vivant a besoin de sommeil. Vous ne trouverez pas de créature dans laquelle la vie s’est glissée qui ne dort pas..

C’est cela qui est contenu dans un propos rapporté et que les expériences des sciences contemporaines ont attesté également. Aucun être vivant ne peut échapper au sommeil, chacun à sa façon, l’un dort une fois par jour et nuit, un autre une fois dans l’année, un troisième une fois durant sa vie et ainsi de suite. Tout ce qui bénéficie de la vie tend à dormir.

Mais Dieu n’est pas compté parmi les vivants qui se réfugient dans le sommeil !

Et un vivant qui tend à dormir ne mérite pas qu’on lui soit esclave ! Mais être l’esclave de Celui dont l’assoupissement et le sommeil ne s’emparent pas, dont ni le somme ni la négligence ne se rendent maîtres, oui ! Il le mérite !

{Ni somnolence ni sommeil ne s’emparent de Lui} Celui dont ni l’assoupissement, ni le sommeil léger (la somnolence), ni le sommeil profond ne s’emparent, voilà de Ses Attributs !

{لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ} (Est à Lui ce qu’il y a dans les cieux et dans/sur la terre)

C’est-à-dire tout ce qu’il y a dans l’univers, dans les cieux et dans cette planète qu’est la terre. Même, la possession de toute chose Lui revient d’un côté et de l’autre, son jugement et son autorité !

« Celui qui n’a pas de rival dans Son Commandement », comme nous le lisons dans l’invocation al-Iftitâh(1)

Alors, [tout autre que] ceux que Dieu a placés à ce rang [particulier], en disant : « Ô Mes serviteurs/adorateurs, écoutez sa parole, suivez-le, obéissez-lui », est un « tâghût »(2) ! Si Dieu ne l’a pas désigné, ni ne l’a placé à ce rang, il est un « tâghût ». Et le « tâghût » signifie « celui qui se dresse face à Dieu ; soit en tant que moyen (ou intermédiaire) pour l’oppression et l’agression, soit en tant qu’oppresseur et agressif, lui-même ! »

{Est à Lui ce qu’il y a dans les cieux et ce qu’il y a dans/sur la terre}, tout ce qu’il y a dans le cosmos céleste infini et tout ce qu’il y a dans/sur la terre sont à Dieu et dans la poigne de Sa Puissance.

{مَنْ ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلَّا بِإِذْنِهِ} (Qui intercède auprès de Lui si ce n’est qu’avec Sa Permission ?)

Les Prophètes grandioses de Dieu et les Proches-Elus, même les martyrs et les gens vertueux intercèdent au Jour de la Résurrection. Et il n’y a aucun mal à cela.

Vous, les présents en cet endroit [en cette mosquée], l’intercession pour certains d’entre vous est acceptée sans contrainte restrictive ni condition. Et peut-être que certains d’entre vous sont stupéfaits de cela et en demandent la preuve et l’argument.

Tel jour, j’ai parlé de l’intercession lors d’un cours sur le Coran tenu dans cette mosquée(3) et je l’ai prouvée à partir de versets coraniques et de preuves convaincantes. Il n’y a aucun problème à ce que les Prophètes puissent intercéder [en faveur d’autres gens].

Cependant l’intercession au moment de la Résurrection n’est pas de l’ordre de l’intervention (ou recommandation) qui a cours ici. Elle est fondamentalement d’une autre sorte.

Considérez l’intercession le Jour de la Résurrection comme vous considérez le repentir ou l’invocation.

C’est comme si vous invoquez [Dieu] pour un être humain mort ou vivant, comme si vous demandez pardon [à Dieu] pour lui, vous suppliez Dieu en disant : « Mon Dieu, pardonne à un tel.. ».

Considérez l’intercession comme faisant partie de ces moyens, sauf qu’elle se réalise le Jour de la Résurrection.

Cependant, ce n’est pas tout le monde qui va la faire !

En effet, le Jour de la Résurrection, tout individu sera occupé par lui-même : {Ce jour-là, chaque individu d’entre eux aura son propre cas pour l’occuper}(37/80 ‘Abasa) sauf les Prophètes, les Proches-Elus pour qui cela sera facilité. Il en sera de même pour les martyrs, les gens vertueux, les savants lucides de la société, les chefs, les guides de l’humanité et ceux qui ont parcouru une grande distance et ont réalisé des actes vertueux en ce monde ici-bas et qui faisaient partie des serviteurs/adorateurs vertueux de Dieu. Ceux-là pourront prendre les autres par la main.

Le Coran est parlant, mais nos raisons, avec ce qu’il y a de manques, ne peuvent saisir ce propos coranique. Et certains se précipitent à réfuter l’intercession, à l’effacer ou à l’interpréter d’une mauvaise façon.  Non ! L’intercession est une question authentique, juste !

Et les Prophètes et les Proches-Elus intercèdent !

Cependant, l’intercession n’arrive à quiconque qu’avec l’Autorisation de Dieu.

Sa Puissance se répand et couvre toute chose, et les serviteurs/adorateurs vertueux de Dieu n’ont le droit d’intercéder en faveur de quelqu’un qu’avec Son Autorisation et Son Ordre.

La question ne revient pas à un penchant ou à un désir de l’être humain..

{Qui intercède auprès de Lui si ce n’est qu’avec Sa Permission ?}

Chaque partie de ces versets incarne (représente matériellement ou de façon sensible) la Force coercitive de Dieu et chacun des mots ouvre une porte (donnant) sur la mer des connaissances islamiques – cela pour celui qui approfondit son regard et réfléchit –. Quant à moi, je ne fais que les traduire [ces versets].

Sharh wa tafsîr ayat al-Kursî de l’imam al-Khâmine’î(qDp), Dâr al-Ma‘ârif pp17-19.

(1)Invocation récitée chaque nuit du mois de Ramadan. Cf. Mafâtîh al-Jinân, p610 aux Ed. BAA.

(2)Ce mot (tâghût) dérive, sous une forme exagérée, de la racine (taghâ) dont l’idée fondamentale unique en la matière signifie l’élévation et le dépassement de la limite connue, matériellement et moralement, que ce soit par la force, par le fait de croire pouvoir se passer des autres, ou par égarement. Il est une appellation donnée à tout djinn ou être humain qui transgresse beaucoup les droits des autres et en premier lieu Celui de Dieu (qu’Il soit Glorifié), qui viole en permanence la vérité, arrogant, suffisant, orgueilleux, la corroboration la plus complète étant le shaytân maudit, citée 8 fois (cf. 256 & 257/2 al-Baqara).(Cf. Dictionnaire du vocabulaire du noble Coran, p247 aux Ed. B.A.A.)

(3)Il s’agit sans doute de la mosquée de l’Imam al-Hassan al-Mujtabâ(p) à Mashhad.

www.lumieres-spirituelles.net     No122  - Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hijjah 1444 – Mai-Juin-Juillet 2023


Articles précédents:

1446 (2024-2025)

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)