1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2023-05-18 | Readers 615 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le sanctuaire du Prophète Moussa(p) à Jéricho (Ariha) (2)


Le sanctuaire du Prophète Moussa(p)(2)

à Ariha(Jéricho) (en Palestine occupée)

Où est enterré le Prophète Moussa(p)(Moïse) ? Personne ne le sait ! Après donné un aperçu historique d’un sanctuaire qui lui(p)est attribué en Palestine occupée, à plus d’une vingtaine de kilomètres à l’est de Jérusalem, à quelques kilomètres au sud-ouest de Jéricho (Ariha) et avoir décrit son aspect extérieur, voici l’intérieur de ce sanctuaire.

L’ensemble est construit en blocs de calcaire dont seuls les lits supérieurs sont de taille carrée soignée.

Les cinq entrées donnent sur une grande place entourée de plus de 120 pièces, le sous-sol étant consacré aux écuries et aux entrepôts.

Le rez-de-chaussée et l’étage comptent une succession de salles et de pièces, un minaret et une multiplicité d’équipements qui ont été ajoutés petit à petit au 19e siècle. Sur son côté occidental, la mosquéeet le tombeau.

La mosquéede plan rectangulaire (15 x 10 m) se compose de deux nefs couvertes par des voûtes entrecroisées et d’un « mihrab » donnant la direction de la Mecque et derrière un « minbar » où les sermons sont tenus durant la prière. Elle daterait du 14e siècle.

La pièce où se trouve le présumé tombeau du Prophète Moussa(p), est elle-même de plan carré de 5,5 m de côté, située auprès de la voûte nord-ouest, à droite de l’entrée principale de la mosquée. Sa partie centrale, en léger retrait, mesure 4,7 m de long, 1,6 m de large et 1,7 m de haut.

Orienté ouest-est, le tombeau (datant du 13e siècle) est en pierre soigneusement appareillé. Recouvert d’un tissu vert, il est entouré d’une clôture en bois et surmonté d’une demi-coupole soutenue par quatre arc brisés. La coupole (la plus grande) qui se situe juste au-dessus de ce présumé emplacement de la tombe du Prophète Moussa(p)a depuis été peinte en verte.

Curieusement, bien qu’il ne soit pas confirmé que le Prophète Moussa(p)soit entré en Palestine, le sanctuaire du prophète Moussa(p)occupe une place importante dans l’histoire du peuple palestinien.

Il est particulièrement visité au printemps (avril) où différentes activités sont alors menées en plus de la visite au Prophète Moussa(p)et de la prière près du tombeau et dans la mosquée, les pèlerins venant de Jérusalem, après avoir prié dans la mosquée al-Aqsâ. En fait, la célébration de cette fête annuelle qui durait plusieurs jours en ce lieu n’est attestée qu’à partir du 15e siècle. Et le choix de cette période (avril) n’est pas expliqué. Peut-être a-t-elle été fixée en parallèle avec les Pâques chrétiennes.

La famille al-Husseini de Jérusalema longtemps organisé ce pèlerinage, les pèlerins venant de toute la Palestine. Ils’accompagnait de rituels de vœux, d’invocations, de circoncision et de coupe de cheveux pour les tout jeunes garçons.

Il prit un essor particulier au moment de l’occupation britannique de la Palestine dans les années 1920, sous l’impulsion du mufti de Jérusalem, Hâjj Amin al-Husseini. C’était une occasion pour les Palestiniens d’affirmer leur identité nationale arabe et leur refus de tout occupant, quel qu’il soit, anglais, sioniste..

En exemple, la procession du Prophète Moussa(p)qui eut lieu le 4 avril 1920, à laquelle participèrent quelque 70 000 Palestiniens scandant « Indépendance ! Indépendance ! » et qui se termina par des affrontements sanglants avec l’occupant britannique.

Depuis 1996, le lieu est placé sous l’Autorité palestinienne. Elle a écarté la famille al-Husseini de la gestion du sanctuaire et a nommé à sa place un sheikh formé en Arabie saoudite et influencé par le wahhabisme. Les critiques de ce dernier envers ces pratiques traditionnelles, ajoutées à la répression, à la politique de division et de cloisonnement de l’occupant sioniste, ont fait que ce sanctuaire n’est plus visité, à l’heure actuelle, que par un petit nombre de fidèles venant des environs proches.

www.lumieres-spirituelles.net     No122 - Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hijjah 1444 – Mai-Juin-Juillet 2023

Pourquoi ne sait-on pas où se trouve la tombe

du Prophète Moussa(p)? (2)

Les anciens historiens et géographes arabes suggèrent plusieurs endroits où il(p) serait enterré : dans le pays de Moab, à l’est du Jourdain, en Jordanie, à Damas et dans le désert près de Jéricho en Palestine occupée. On peut trouver, en effet, à l’heure actuelle un autre sanctuaire sur le Mont Nébo (en Jordanie), où certains attestent qu’il(p)y serait enterré.

La Tora semble opter pour l’hypothèse de la Jordanie : le Prophète Moussa(p)serait mort et enterré sur le mont Nébo, face à Jéricho.

La dernière fois, nous avons cité la fin d’un propos rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p)remontant au Messager de Dieu(s), qui ne donne pas de précision sur le lieu de sa sépulture.

Voici les circonstances de la mort du Prophète Moussa(p)telles évoquées dans ce propos rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p).

—L’Imam as-Sâdeq(p)fut interrogé sur la mort du Prophète Moussa(p)et sur l’emplacement de sa tombe. Il(p) dit : « Quand est venu le moment de son terme (..) l’Ange de la mort est venu à lui.

L’Ange de la mort lui dit : « Que la paix soit sur toi, ô celui à qui Dieu parlait ! »

Moussa(p)dit : « Que sur toi soit la paix ! Qui es-tu ? »

Il dit : « Je suis l’Ange de la mort. »

Il(p)dit : « Et que viens-tu faire ? »

Il dit : « Je viens prendre ton âme (rûhak). »

Il(p)dit : « Et d’où vas-tu prendre mon âme ? »

Il dit : « De ta bouche. »

Il(p)dit : « Et comment ? Alors que j’ai parlé par elle à mon Seigneur (que Sa Majesté soit magnifiée) ! »

Il dit : « De tes mains. »

Il(p)dit : « Et comment ? Alors qu’elles ont porté la Tora ! »

Il dit : « De tes jambes. »

Il(p)dit : « Et comment ? Alors que j’ai foulé avec elles le Mont Sînâ’ ! »

Il dit : « De tes yeux. »

Il(p)dit : « Et comment ? Alors qu’ils sont encore tournés vers mon Seigneur pleins d’espoir ! »

Il dit : « De tes oreilles. »

Il(p)dit : « Et comment ? Alors que j’ai entendu par elles les Propos de mon Seigneur Tout-Puissant ! »

Alors Dieu (qu’Il soit Béni et Exalté) inspira à l’Ange de la mort : « Ne prends pas son âme jusqu’à ce que ce soit lui qui le désire. »

L’Ange de la mort s’en alla. Et Moussa(p)resta [en vie] ce que Dieu a voulu qu’il resta [en vie].

 

Un jour, il appela Yûshu‘ fils de Nûn et lui fit ses dernières recommandations. Il lui ordonna de dissimuler son ordre et de recommander celui qui se dressera selon l’ordre [celui qui assumera la tâche] après lui. Puis Moussa(p)quitta son peuple.

En chemin, il passa près d’un homme qui creusait une tombe. Il(p)lui dit : « Je t’aide pour creuser cette tombe ? »  L’homme lui dit : « Oui ! » Il(p)l’aida à creuser la tombe jusqu’à ce qu’elle soit une sépulture.

Ensuite, Moussa fils de ‘Imrân(p)se coucha dedans pour voir comment elle était.

Le couvercle lui fut alors découvert et il(p)vit sa place au Paradis. Il(p)dit : « Ô Seigneur ! Prends-moi vers toi ! »

Aussitôt l’Ange de la mort prit son âme sur place, l’enterra dans la tombe [celle qu’il(p)avait aidé à creuser et dans laquelle il(p)se trouvait] et égalisa la terre sur lui. (En fait, celui qui creusait la tombe était un Ange sous forme humaine et il était ainsi en lieu sûr.) Un crieur cria du ciel : « Moussa Kalîm Allah (celui à qui Dieu parlait) est mort ! Quelle âme ne meurt pas ? ».

 

Mon père(p)me dit, le tenant de son grand-père(p)de son père(p)que le Messager de Dieu(s)fut un jour interrogé sur la tombe de Moussa(p)fils de ‘Imrân, où elle se trouvait. Il(s)avait alors répondu : « Elle est sur le chemin le plus grandiose, dans la dune rouge. »

(de sh. as-Sadûq in al-Amâlî, pp303-304 & Kamâl ad-Dîn wa tamâm an-ni‘amat, pp153/4 H17 ; Bihâr, vol.13 p365 H8)

Ainsi, personne ne sait (à part Dieu (qu’Il soit Glorifié) et ceux à qui Il l’a fait savoir) où le Prophète Moussa(p) fut enterré et jusqu’à maintenant, les sanctuaires existants ne sont que des suppositions. Que la Paix soit sur lui(p) !

www.lumieres-spirituelles.net     No122  -Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hijjah 1444 – Mai-Juin-Juillet 2023


Articles précédents:

1446 (2024-2025)

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)