1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2023-07-15 | Readers 703 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le verset d’al-Kursî 255/II al-Baqara (8)


Le verset dal-Kursî  255/II al-Baqara (8)

بسم الله الرحمن الرحيم،

Bi-smi-llâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par le [ou Grâce au] Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُلَا تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلَا نَوْمٌ لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ مَنْ ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلَّا بِإِذْنِهِ

Allâhu lâ ilâha illâ huwa al-hayyu al-qayyumu, lâ ta’khudhuhu sinatunn wa lâ nawmunn, lahu mâ fî-s-samâwâti wa mâ fî-l-ardi, man dhâ-l-ladhî yashfa‘u ‘indahu illâ bi-idhnihi,

Dieu, point de divinité autre que Lui, le Vivant, le Sustentateur. Ni somnolence ni sommeil ne s’emparent de Lui. Est à Lui ce qu’il y a dans les cieux et dans/sur la terre. Qui intercède auprès de Lui si ce n’est qu’avec Sa Permission ?

يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْوَلَا يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِنْ عِلْمِهِ إِلَّا بِمَا شَاءَوَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَوَلَا يَئُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ (255)

ya‘lamu mâ bayna aydîhim wa mâ khalfahum, wa lâ yuhîtûna bi-shay’inn min ‘ilmihi illâ bimâ shâ’a, wasi‘a kursiyyuhu as-samâwâti wa-l-arda, wa lâ ya’ûduhu hifzhuhumâ wa huwa al-‘aliyyu al-‘azhîmu.

Il sait ce qu’il y a devant eux et derrière eux, et ils n’embrassent de Son Savoir que (de) ce qu’Il veut. Son Trône s’étend (comprend) aux cieux et à la terre et leur protection ne Le fait pas ployer et Il est le Très-Haut, le Très-Grandiose.

Voici la suite de l’interprétation du verset du Trône (255/2 al-Baqara) présentée par l’imam al-Khâmine’î(qDp) la 2e nuit du vendredi du mois de Ramadân 1394H, soit la nuit du 31/1/1974 à la mosquée al-Karâmat à Mashhad, offrant un autre éclairage de l’étude de ce verset déjà vue dans les numéros 20 à 24 de la revue Lumières Spirituelles.

{يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ} (Il sait ce qu’il y a devant eux et derrière eux)

Que les fronts ennemis, les contestataires du Jugement de Dieu, les opposants à l’Unicité (divine) et les adversaires qui ont voué toute leur vie à éloigner ou à détourner de la voie des Prophètes, de toutes les forces qui leur ont été données, ne pensent pas que l’Affaire (sha’n) de Dieu est comme celle des autres opposants et adversaires, qui peut les tromper, les poignarder dans le dos, tisser des complots à leur encontre !

Non ! Si ton adversaire est Dieu, si tu te dresses face à Lui, attends-toi à un coup dur de la part de Dieu .. qui que tu sois !

Pourquoi ? Parce que Dieu sait tout ce que tu as tracé comme planifications et complots. Il est au courant de tout pas que tu as effectué, de toute pratique que tu as suivie.

(Il sait ce qu’il y a devant eux et derrière eux) c’est-à-dire, Il englobe leur existence.

 

{وَلَا يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِنْ عِلْمِهِ إِلَّا بِمَا شَاءَ} (Et ils n’embrassent de Son Savoir que ce qu’Il veut.)

C’est-à-dire, le genre humain ne comprend et ne saisit du Savoir de Dieu que ce que Dieu a placé devant lui, en lui.

 

{وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ} (Son Trône s’étend (comprend) aux cieux et à la terre)

Voici un autre indice de la Puissance de Dieu. (Kursiyyu-hu (كُرْسِيُّهُ) Son Trône), c’est-à-dire Sa Force, Sa Puissance. Cela veut dire que Sa Puissance est prédominante, dominatrice sur tout l’univers. Sa Puissance s’étend aux cieux et à la terre. Ce mot (Kursiyyu-hu (كُرْسِيُّهُ) Son Trône) a été interprété de différentes façons et ce que j’ai évoqué correspond à l’un des sens donnés, convenant le mieux, selon ma conviction. Bien sûr il y a d’autres sens.

 

{وَلَا يَئُودُهُ حِفْظُهُمَا} (et leur protection ne Le fait pas ployer)

C’est-à-dire la protection, la garde des cieux et de la terre ne Le fatiguent pas.

 

{وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ} (et Il est le Très-Haut, le Très-Grandiose.)

*Ce verset, comme ceux de la sourate al-Ikhlâs (No112), ne parlent pas du tout de l’Essence Divine mais évoquent des Attributs de Dieu que l’être humain peut connaître et qui lui sont utiles, comme l’ordonne l’Islam. Et cela afin que les gens comprennent ce qu’est la société islamique, unicitaire, pure et qu’ils ne se taisent pas devant ceux qui sont des « tâghûts » (sous couvert de l’Islam ou pas). Et les exemples sont nombreux au cours de l’histoire – notamment lors des périodes omeyyades et abbassides – où ces dirigeants despotes occupaient les gens à des sujets de réflexion soi-disant islamiques, qui n’avaient aucun fondement, en vue de les égarer, comme le débat sur le Coran, s’il est créé adventice (ou contingent) ou s’il est éternel. Ainsi, durant des années, plutôt durant des siècles, ils ont gelé la pensée, l’ont couverte de voiles épais… Et les Musulmans sont aujourd’hui humiliés, vaincus par les ennemis de l’Islam. Le monde est à l’heure actuelle dominé par les « tâghûts », alors que l’Islam est venu pour réaliser la Parole de Dieu : {pour faire apparaître la Religion de Vérité (de Dieu) dans sa totalité}(28/48 al-Fat’h). Ce qui est évoqué dans ce verset à propos de Dieu est quelque chose d’utile, que la société doit connaître et dont l’ignorance est nuisible.

*Cette partie dans cet encadré est un résumé des pages 20 à 22 de Sharah wa tafsîr ayat al-Kursî de l’imam al-Khâmine’î, Dâr al-Ma‘ârif.

Résumé à propos de ce verset 255/2 al-Baqara

Quand nous lisons ce verset, nous trouvons combien ceux qui prétendent à la divinité sur terre sont dans l’erreur, en enchaînant les gens, en les ligotant et en les gardant captifs.

L’être humain comprend-il le fruit du verset du Trône et saisit-il pourquoi il lui est demandé de réciter ce verset, une fois, deux fois, dix fois, et cent fois le jour de ‘Arafat en lien avec le Maître des martyrs ? Sait-il pourquoi il lui est fortement recommandé de réciter le verset du Trône, lors de la prière, après la prière, le matin et le soir ?  Parce que [ce verset] porte l’étendard de l’Unicité, parce qu’il indique la voie de l’Unicité à ceux qui croient en l’Islam, en sont convaincus.

Ils nous disent : « Buvez de ce médicament pour qu’il fasse ses effets ». Mais nous, nous ne faisons que le sentir, nous regardons la bouteille, nous la touchons, parfois nous l’embrassons et nous la posons sur l’étagère. Mais nous ne buvons pas le médicament !

Ce premier verset (255/2 al-Baqara), en résumé, confond (démasque) ces divinités terrestres et éloigne ceux qui prétendent à la divinité.. qui sont des gens semblables à nous, qui ont besoin de dormir, dont le sommeil s’empare, qui ont une vie limitée (…). Ces prétendues divinités ne bénéficient d’aucun de ces Attributs divins cités dans ce verset, comme Le Vivant, Le Sustentateur.., pour que nous soyons leurs serviteurs/adorateurs ! Elles ne dominent pas les cieux et la terre et leur trône ainsi que leur puissance n’ont pas de prise sur les cieux et la terre ! Nous refusons telle divinité qui ne correspond pas au verset du Trône !


Un jour, un Musulman voulut rendre visite à l’empereur de Byzance dans son palais. Ils [les gardiens] lui dirent qu’il fallait qu’il se prosterne quand il allait entrer.

-Il dit : « Pourquoi ? »

-Ils dirent : « Parce que tu veux visiter l’empereur qui est assis là-bas (sur son trône) et toute personne qui entre chez lui doit se prosterner devant lui. »

-Il dit : « Alors, je n’entrerai pas et je ne lui remettrai pas mon message. Je vais retourner là d’où je viens »

-Ils dirent : « Pourquoi ? »

-Il dit : « Nous sommes venus pour extirper cette règle selon laquelle un être humain est esclave d’un autre. »

Il y a un propos d’Iqbâl le Pakistanais(1) qui illustre bien cela : « Je n’ai pas vu de chien baisser la tête devant un autre chien. »

Qu’est-ce que cela signifie ?

Que nous sommes tous des serviteurs/adorateurs de Dieu, uniquement de Lui.(2)

 

La prochaine fois, nous allons voir le commentaire de l’imam al-Khâmine’î(qDp) à propos des deux autres versets (256 & 257/2) qui sont parfois inclus dans le verset d’al-Kursî, selon certains propos rapportés.

(1)Mohammed Iqbâl (1873-1938) philosophe et poète musulman, originaire de Lahore, région qui deviendra pakistanaise en 1947.

(2)cf. Sharah wa tafsîr ayat al-Kursî de l’imam al-Khâmine’î, Dâr al-Ma‘ârif pp19-24.

www.lumieres-spirituelles.net     No123 – Muharram-Safar 1445 – Juil.Août.Sept. 2023


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)