1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2023-07-15 | Readers 650 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’Imam al-Mahdî(qa) et la société (5-2b)


L’Imam al-Mahdî(qa) et la société (5-2)

Voici la traduction des principaux passages du livre de sayyed Abbas Noureddine(1) portant sur des points d’actualité relatifs à l’attente de l’Imam al-Mahdî(qa). Après avoir présenté les principaux objectifs du mouvement de « tashayyu‘ » (le fait de devenir shi‘ite), le 5e chapitre donne un rapide aperçu de ce mouvement pendant l’époque de l’occultation et montre comment la politique des despotes au pouvoir a rendu difficile le maintien du mouvement de la réforme au sein de la nation islamique.

lLes faits de l’histoire indiquent aussi que ces pouvoirs despotes tyranniques étaient toujours à la recherche de n’importe quelle sorte de différends d’école ou de dogme ou autres, pour déterminer les opposants et les accuser de transgression de l’Islam et de la législation, et pour se concilier cette majorité malheureuse, insouciante et la détourner de ses affaires fondamentales, de ses problèmes et de ses souffrances dont pourtant ces pouvoirs étaient la cause première (de leur survenance).

Quiconque participait à aviver les chauvinismes, jetait la lumière sur les différends, offrait la meilleure occasion à ces ignobles de cerner les opposants et de les châtier, au moyen de l’arme des « communs » (‘âmmat) et des gens. Les masses en colère, excitées, ont beaucoup joué le rôle de soldats des pouvoirs pour liquider ces opposants sous le titre de « défendre la religion, le dogme et la législation ».

 

lAussi, autant un groupe shi‘ite pouvait assimiler ces complots et agir avec eux en pratiquant la « dissimulation » (at-taqiyya) avec sagesse, autant il protégeait son identité afin de se maintenir dans sa mission. Et autant un groupe shi‘ite agissait en réaction et fanatisme aux viles procédures, autant il subissait des coups, des pertes et des défaites.

Les Gens de la Maison du Prophète le plus noble avaient fait connaître aux réformateurs le meilleur moyen pour la permanence et le maintien de la mission de la réforme qui est celui de la « dissimulation » (at-taqiyya). Mais, comme tout moyen en cette vie, il fut sujet à l’excès ou à l’insuffisance de la part des ignorants.

 

lMais, alors que la « dissimulation » (at-taqiyya) devait être un moyen pour couvrir un juste acte de réforme rapide, elle devint, pour certains, un moyen pour se recroqueviller, s’isoler et ne rien faire. Le plus probable est que ce trop peu était présent, dans nombre de cas, en réaction aux excès de ceux que nous avons vu négliger la mission et le rôle [à jouer].

Il n’y a pas de doute que le sentiment de sécurité face à n’importe quel défi sérieux que certains subissaient, les avait poussés à divulguer ouvertement ces pensées que les Musulmans généraux auraient compris de façon erronée (notamment à l’ombre de l’existence de ce très grand nombre de prédicateurs des sultans et des serviteurs de la cour). Et c’est ce qui arriva quand se constituèrent des formations shi‘ites éloignées de la violence des pouvoirs divergents.

 

Alors que l’objectif fondamental de la formation du « tashayyu‘ » était le maintien du mouvement de la réforme au sein de la nation islamique à travers le mélange et la coexistence rendant facile la marche parmi les Musulmans.

Et maintenant, dans la mesure où cette distinction manifeste en tant qu’école est arrivée et que la plus simple question partielle, secondaire dans l’Islam (comme les petites ablutions) est apparue comme un moyen pour mettre en évidence les divergences et l’opposition, que faut-il faire pour ramener la véritable identité du « tashayyu‘ » ?

Est-il permis de nous débarrasser de la mission première que nous a confiée Ahl al-Beit(p) ?

 (pp44-46)

(1)« Hal aqtaraba al-wa‘d-l-Haqq ? » (La promesse de vérité s’est-elle approchée ?) de sayyed ‘Abbas Noureddine, Ed. Bayt AlKâtib.

www.lumieres-spirituelles.net     No123 – Muharram-Safar 1445 – Juil.Août.Sept. 2023


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)