1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2023-07-15 | Readers 523 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Quand Jénine la résistante (en Palestine occupée) écrit l’histoire


Quand Jénine la résistante

(en Palestine occupée) écrit l’histoire !

Certains pourraient dire : « Pourquoi parler à nouveau de la Palestine occupée, alors que d’autres évènements dramatiques ont lieu ailleurs, dans le monde ? Comme s’il n’y avait que ce drame ! » Certes ! Mais la Palestine occupée tient une place particulière, comme nous allons le voir, mettant au défi le monde entier !

Au point de départ, la résistance héroïque du peuple palestinien face à la politique tous azimuts sioniste de colonisation de ses terres et de répression agressive, à al-Quds (Jérusalem) et en Cisjordanie– c’est-à-dire dans les territoires occupés en violation des lois internationales reconnues par le monde entier, de plus considérés comme faisant partie de la « zone palestinienne dite autonome selon les « accords » d’Oslo (1993), parrainés par l’Occident – !

Dans le No121 de la revue, nous avions fait allusion à de grands changements. Depuis, de nouveaux évènements sont apparus qui les confirment. Voici un tout petit échantillon de cette situation.

lD’abord, un petit rappel de la guerre du 9-13/5/2023

Ÿcommencée par l’assassinat de 3 chefs militaires des Brigades d’al- Quds (Jihad Islamique) avec leurs femmes et enfants, à Gaza le 9/5/2023

Ÿqui fut suivi par l’opération de « la vengeance des libres », menée avec calme et sagesse par la résistance palestinienne.

ŸAu bout de 5 jours d’affrontements (où des colonies de peuplement illégales sionistes ont également été touchées et où les forces d’occupation ont intensifié leurs bombardements et multiplié leurs assassinats) l’entité sioniste demande un cessez-le feu.

ŸCertes la résistance palestinienne a perdu 6 de ses chefs du Jihad Islamique durant cette guerre, mais elle a pu :

1)confirmer son engagement à défendrele peuple palestinien ;

2)sauvegarder l’unitéde ses rangs et développer la coordination, malgré les tentatives sionistes de « diviser pour mieux régner » ;

3)renforcer la résistance – notamment auprès des jeunes– en Cisjordanieet à al-Qudsoù l’occupant a intensifié ses agressions.

lPuis il y a eu, le 19/6/2023, une énième incursion militaire de l’armée « israélienne » dans le camp de réfugiés de Jénine et dans le quartier de Jabriyat, sauf que cette fois-ci, elle se heurta à une forte résistance :

Ÿdes engins explosifs endommagèrent plusieurs de ses véhicules blindés à leur passage, blessant un certain nombre de ses soldats (lui rappelant ses tristes souvenirs de sa débâcle au Liban) ;

Ÿaprès une bataille de plus de 10 heures, elle dut faire intervenir un hélicoptère d’attaque Apache (d’une valeur de plus de 50 millions de dollars) pour lancer des missiles, briser le siège et extraire ses soldats encerclés.

lDepuis, c’est l’escalade des deux côtés sur le terrain

ŸD’un côté, la résistance palestiniennequi s’est engagée à répondre aux crimes de l’entité sioniste et qui a intensifié ses opérations contre l’armée et les colons sionistes en Cisjordanie (par ex., elle a ouvert le feu sur des colons illégaux sionistes, tuant 4 d’entre eux et blessant plusieurs autres, en réponse aux 6 Palestiniens tués et à près d’une centaine de blessés, la veille à Jénine ; par ex., elle a montré ses capacités locales de fabriquer et de tirer des roquettes sur les colonies illégales avoisinantes) ;

ŸDe l’autre, l’occupant sioniste qui a intensifié ses agressions quasi-quotidiennes :

 perquisitions, arrestations, dynamitages de maisons, destructions au bulldozer, confiscation de terres, tirs à balles réelles, etc. + utilisation de drones pour liquider des Palestiniens (comme le 21/6/2023, tuant 3 jeunes dans leur voiture) ;

 attaques de villages palestiniens par des hordes de colons sionistes, venus des colonies de peuplement illégales avoisinantes, mettant le feu aux voitures, aux maisons et aux champs de récolte, tirant sur les habitants (hommes, femmes et enfants) à balles réelles, profanant des lieux de prière (dont bien sûr la mosquée d’al-Aqsâ) et le noble Coran – véritables pogroms sionistes menés sous la protection de la police et de l’armée « israéliennes » (comme le 21/6/2023 à Turmus‘ayâ et dans d’autres villages des régions de Jénine, Naplouse et Ramallah).

lLa guerre n’est pas finie !

lEn effet, à l’aube du 3/7/23, les forces d’occupation « israéliennes » lancèrent une agression de grande envergure contre le camp de réfugiés de Jénine avec pour objectif de « le nettoyer en 48h » : bombardements aériens intensifs, puis, avec l’appui d’hélicoptères Apache et de drones de reconnaissance et kamikazes, invasion du camp par plus de 1000 hommes, depuis plusieurs axes, avec véhicules blindés et bulldozers écrasant tout sur son passage, détruisant rues, maisons et autres établissements, voitures, et même habitants, tirant sur ces derniers, faisant 140 blessés, les forçant à sortir de chez eux pour s’en servir comme boucliers humains et comme moyens de pression contre les combattants (en vain) et arrêtant 120 d’entre eux.

ŸMais elles se heurtèrent à une violente résistance de la part des combattants qui les força à quitter les lieux au bout de 44h sans avoir réalisé aucun de leurs objectifs.

ŸRésultat de leur raid criminel : certes 13 martyrs dont 5 mineurs, mais véhicules blindés endommagés par des charges explosives, drones abattus, un soldat tué et plusieurs autres blessés, des roquettes tombées sur les colonies illégales de peuplement dans le voisinage de Gaza et … une opération à la voiture bélier à Tel Aviv, faisant une dizaine de blessés (dont 5 dans un état grave) parmi les colons sionistes, établissant une nouvelle équation Jénine contre Tel-Aviv, un mécontentement général rapporté par les médias sionistes.. Et ce n’est pas fini !

Alors le début de la fin de l’entité sioniste, comme certains l’annoncent ? (cf. L.S. No121)

Si oui, cela veut dire beaucoup de choses. Et pas seulement :

ll’échec de la politique impérialo-sioniste d’exporter le conflit au sein des pays arabes par l’intermédiaire de groupes terroristes takfiris tels Qa‘ida et Daesh ;

lla mobilisation de l’entité sioniste pour assurer sa survie face à la Résistance et à ses dissensions internes, en intensifiant ses agressions ;

lmais aussi et surtout, un défi lancé à tout l’Occident,

Ÿpas seulement au niveau de sa capacité à maintenir son hégémonie sur le monde (politiquement, militairement, économiquement, financièrement)

Ÿmais aussi à cacher sa responsabilité dans la plus grande injustice mondiale commise au siècle dernier, son hypocrisie, sa lâcheté, ses mensonges, sa décadence (morale, intellectuelle), sa vénalité !

°La résistance palestinienne, placée sur les rails de la guidance, de la clairvoyance, de la foi (islamique), de la sagesse, de l’unité de ses rangs, ne se taira pas ni ne baissera les bras, la 3e et la 4e générations reprenant le flambeau de la libération.

°De même, les Musulmans du monde entier ne se tairont pas ni ne baisseront les bras.

« Il est obligatoire à tous les Musulmans de s’engager sur le terrain (khawd al-maydân)

de la libération de la Palestine. C’est une obligation légale (shar‘î). »

(L’imam al-Khâmine’î(qDp), le 21-6-2023)

°Et l’Occident, plus particulièrement l’Europeva-t-elle, encore une fois, se taire, s’aplatir et se soumettre au diktat américano-sioniste ? Si elle croit que cela la mettra à l’abri de la vindicte américano-sioniste, elle se trompe !  La preuve, les évènements qui la traversent à l’heure actuelle que ce soit en Ukraine, en France, en Suède et ailleurs !

lEn fait la résistance palestiniennedéfie le monde entier et interpelle chacun de ses habitants, le plaçant devant le choix :

Ÿsoit dénoncer, combattre l’injustice, défendre la justice, la paix, le dialogue, les valeurs morales et spirituelles, la vérité,

Ÿsoit se taire, se soumettre d’une « soumission volontaire »(1) être complice de l’injustice, du mensonge, de la guerre, de l’immoralité et en subir les conséquences.

Déjà des rendez-vous précédents ont été manqués, notamment au moment de l’invasion israélienne du Liban en 1982. Celui-là, que le peuple palestinien (avec sa résistance armée) lui offre par ses sacrifices, son endurance et sa détermination, aura-t-il le même sort ?

C’est que cette Résistance ne porte pas seulement le lourd fardeau de la libération de la Palestine, du fleuve à la mer, mais aussi celui de l’Occident, de son arrogance, de son despotisme, de son hypocrisie, de sa lâcheté et de sa mauvaise conscience (exploitée par le sionisme).

Aussi, apparait-elle aujourd’hui comme une issue salvatrice pour toute l’humanité, un pôle mobilisateur, ralliant et unifiant sur des bases justes, morales, équitables, comme une ligne de démarcation entre le vrai et le faux, entre la guidance et l’égarement, entre la foi et l’incroyance.

lVoilà pourquoi il nous a semblé important d’en parler à nouveau car chacun d’entre nous est appelé à prendre position.

Certes, les mesures contre les positions anti-sionistes se multiplient avec cette épée de Damoclès d’être taxé d’antisémitisme. Mais en même temps, les changements de rapport de forces mondiaux obligent certaines puissances à des concessions, à des retraits, à des déclarations…

L’Europe va-t-elle saisir cette opportunité pour se réveiller, prendre conscience et se tourner réellement vers le dialogue, la paix et la justice (ce qui est dans son intérêt) ou va-t-elle se trouver entraînée dans le cadre d’une nouvelle conspiration mondiale, comme déjà précédemment ?

Et ce choix est adressé à tous les peuples du monde..

(1)pour reprendre une expression de La Boétie citée par le colonel A. Corvez lors de son intervention faite le 28-31/5/2023 au « Congrès du Rassemblement mondial pour le soutien au choix de la résistance » (cf. page suivante).

www.lumieres-spirituelles.net N°123 - Muharram-Safar 1445 - Juil.-Août-Sept. 2023


DÉCOUVRIR DES RÈGLES DIVINES 123

Le Libanau cœur de la résistance mondiale pendant quelque jours !

25 Mai 2023, le Liban en pleine effervescence ! A la faveur de la 23e commémoration de la libération de son territoire de l’occupation sioniste, diverses activités et rencontres internationales ont eu lieu au Liban durant lesquelles il a été rappelé au monde entier que l’unique voie pour sauvegarder ses droits, son honneur, l‘intégrité de son territoire et son indépendance, inéluctablement victorieuse, est celle de la résistance et de la lutte clairvoyante – non pas celle de la capitulation et de la vénalité(1). En voici 2 exemples.

˜La 11erencontre de l’Assemblée mondiale de soutien au choix de la résistance

Des délégués de 70 pays – d’Amérique latine(2), d’Afrique(3), d’Asie(4) et même d’Europe(5) et des Etats-Unis – sont venus au Liban pour célébrer le 23eanniversaire de la Libération du Liban de l’occupation sioniste, déclarer leur soutien à la lutte du peuple palestinien pour recouvrer sa terre et affirmer que le choix de la résistance est un choix fondamental, universel, pour tous les libres du monde.

Ce fut aussi l’occasion de tenir leur 11eAssemblée placée, cette année, sous le mot d’ordre : « Persévérance de l’Axe de la résistance et naissance d’un nouveau monde » avec comme sous-titres « Briser le blocus », « Neutraliser les sanctions » et « Empêcher la normalisation » [avec l’entité sioniste].

Durant 3 jours, ce fut une belle occasion d’échanges de points de vue, d’expériences, de conseils, d’ouverture d’horizons et de solidarité mondiale contre l’unilatéralisme mondial et pour l’indépendance, la justice et la solidarité des peuples(6), entre ces délégués internationaux et des responsables de la résistance islamique libanaise et de la résistance palestinienne.

˜La 1èreréunion internationale de la Campagnemondiale pour le retour en Palestine

Plusieurs personnalités influentes (politiques, sportives, artistiques) de 24 pays(7), connues pour leurs activités de soutien à la cause palestinienne, sont venues au Liban pour participer à la 1èreréunion internationale de la Campagne mondiale pour le retour en Palestine, dans l’objectif de consolider la présence de la cause palestinienne sur la scène internationale.

Ce fut l’occasion pour certains(8) de recevoir le titre émérite d’« ambassadeur du retour en Palestine », véritable engagement d’allier leur lutte locale contre l’injustice et l’oppression, l’hégémonie occidentale, à la mobilisation en faveur du droit du peuple palestinien à libérer sa terre du fleuve à la mer, via entre autres des forums locaux et internationaux, quelles que soient les difficultés rencontrées. Cette rencontre fut enrichie par des échanges avec des représentants de la résistance islamique libanaise et avec différentes factions de la résistance palestinienne.

Bien sûr, durant ces différentes rencontres, il y a eu la visite des lieux incontournables de cette glo­rieuse occasion : le Musée de la résistance islamique à Mlita, la Porte de Fatima, dernier point de la dé­bâcle de l’armée israélienne du Liban ce fameux 23 mai 2000, et Maroun ar-Ras, haut lieu de la résis­tance héroïque, surplombant le nord de la Palestine occupée, à la frontière sud du Liban.

(1)Contrairement à la France (toutes forces politiques confondues) qui céda tout de suite aux pressions américano-sionistes (cf. L.S. No61 pp14- 15). – (2)tels Mexique, Colombie, Bolivie, Equateur, Chili, Argentine, Venezuela, Cuba. – (3)telles Ethiopie, Somalie, Iles Comores, Mauritanie, Afrique du sud. – (4)tels Inde, Pakistan, Indonésie. – (5)telles France et Belgique. – (6)luttes menées dans différents cadres, multilatéraux, politiques, économiques et même idéologiques et moraux. – (7)tels Afrique du sud, Inde, Cuba, Tunisie, Espagne, Australie, Bahreïn, Ecosse, etc. – 8)comme Mandla Mandela (mb du parlement sud-africain et petit-fils de Nelson Mandela), Aleida Guevara (militante cubaine et fille de Che Guevara) et Tushar Gandhi (écrivain indien et petit-fils du Mahatma Gandhi).

www.lumieres-spirituelles.net N°123 - Muharram-Safar 1445 - Juil.-Août-Sept. 2023


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)