1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2023-11-12 | Readers 138 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

A propos des liens de parenté


A propos des liens de parenté

Un des amis de sheikh Rajab Ali al-Khayyât(qs) lui rendit visite un jour. Il raconte.

« Je me plaignis à lui de l’état de santé de mon père : « Mon père est touché par une maladie au niveau des muscles et les médicaments ne font aucun effet. Cela va faire un an complet qu’il est cloué au lit. »

Sheikh Rajab Ali al-Khayyât(qs) réfléchit un temps puis me demanda : « Tu as une tante paternelle [c’est-à-dire, ton père a-t-il une sœur encore en vie] ? » Devant ma confirmation de la présence de cette tante, sheikh Rajab Ali al-Khayyât(qs) continua : « Le problème est avec ta tante paternelle. Si elle invoque Dieu pour lui, il guérira de sa maladie. »

Je me rendis chez ma tante et lui demandai de faire des invocations pour mon père. Ce qu’elle fit mais l’état de santé de mon père ne s’améliora pas.

Je retournai chez Rajab Ali al-Khayyât(qs) et lui dit que ma tante paternelle avait bien invoqué Dieu pour que son frère guérisse mais il n’y avait eu aucune amélioration de l’état de santé de mon père.

Sheikh Rajab Ali al-Khayyât(qs) me recommanda alors d’être bon avec ses quatre enfants orphelins puis il ajouta : « Demande-leur de faire des invocations pour ton père. »

Je fis ce que sheikh Rajab Ali al-Khayyât(qs) m’avait recommandé. Puis je demandai à ma tante s’il s’était passé quelque chose entre eux et mon père.

Elle me raconta alors qu’après la mort de son mari, mon père les avait pris chez lui, elle et ses quatre enfants, pour que nous vivions tous ensemble, dans notre maison. Un jour, elle s’était disputée avec ma mère. En voyant cela, mon père l’avait chassée, elle et ses quatre enfants, de la maison. « J’en ai eu alors le cœur brisé », dit-elle.

Quand je pus obtenir le pardon et la satisfaction de ma tante paternelle, l’état de santé de mon père s’améliora. Mais il ne guérit pas totalement.

Je retournai chez Rajab Ali al-Khayyât(qs) et lui expliquai l’état de santé dans lequel se trouvait mon père. Il me dit cette fois-ci de bien agir avec une des femmes [qu’il me désigna. Je fis comme il m’avait dit.] L’état de santé de mon père s’améliora alors. Même ! Il guérit totalement.

Comme quoi, le bon (ou le mauvais) comportement avec les autres et plus particulièrement avec les membres de la famille a des conséquences sur notre santé.

Je me suis alors rappelé un propos de l’Imam as-Sâdeq(p) : « Les liens de parenté et la bonté facilitent les comptes et protègent contre les péchés. Alors, restez en lien avec vos parents et soyez bons avec vos frères, ne serait-ce que par le bon salut et sa réponse. »  (Usûl al-Kâfî, vol.2 Bâb 254 Silat ar-rahim, p163 H31)

(d’après un des amis de sayyed Rajab ‘Alî al-Khayyâtî(qs) in Madrasat al-‘Urafâ’)

www.lumieres-spirituelles.net     No125 – Jumâdî I & II 1445 – Nov.Décembre.Janv. 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)