1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2023-11-12 | Readers 386 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

1-Les piliers de l’éducation (6)


1-Les piliers de l’éducation (6)

A partir du numéro 120 de la revue, nous avons commencé à publier les fondements et les principes de l’éducation islamique de nos enfants, valables aussi bien au niveau de la famille que celui des écoles. Pour cela, nous avons choisi de traduire les principaux passages du livre « L’éducation des enfants »(1) de s. Abbas Noureddine(2). La 1ère partie aborde la question des fondements et des principes de l’éducation islamique. Nous sommes en train de voir (au sein de cette 1e partie) le chapitre concernant ce dont nous avons besoin pour éduquer nos enfants, qui a été résumé en sept points : 1-la sagesse ; 2-l’amour et la miséricorde ; 3-partir des dispositions et des aptitudes des enfants ; 4-savoir comment affronter les obstacles ; 5-la connaissance de soi-même ; 6-la croyance en la fondamentalité de la pureté (vus les dernières fois) et 7-le fait d’avoir un objectif et d’y aller vite (que nous allons voir maintenant).

1-De quoi avons-nous besoin pour éduquer nos enfants ? (5)

L’éducation est une opération continue et liée, une tâche précise et ramifiée. Pour l’accomplir de la meilleure façon, nous avons besoin d’une Guidance particulière de Dieu (qu’Il soit Glorifié).

Il convient que l’on s’arrête un peu sur les besoins les plus importants pour réaliser l’éducation demandée afin que nous connaissions ses sources et comment les atteindre.

7)Avoir un objectif et y aller vite 

ºLa réalité de l’éducation revient à Dieu (qu’Il soit Exalté) [rappelons-le] parce que Dieu est le Seigneur (rabb)(3) de toute chose après l’avoir créée. Il n’y a pas d’existant qui ne se plie pas à l’Education divine.

Quant à la mission de l’éducateur humain et à sa valeur, elles se situent dans le fait de faire apparaître cette vérité pour l’éduqué. Et cela, en tant que nos enfants voient les Attributs de Dieu en nous.

En réalité, il n’y a pas de créature que Dieu (qu’Il soit Exalté) n’ait pas saisie par sa bride et son devenir, de Sa Main. Dieu dit dans Son noble Livre : {Il n’y a pas d’être vivant (dâbbat) qu’Il ne tienne par son toupet. Mon Seigneur, certes est sur une voie droite}(56/11 Hûd).

Le (dâbbat)(4) est tout existant qui bouge et qui se meut sur deux ou quatre [jambes ou pattes]. Il n’y a pas d’être dans le monde de la création dont les brides de son éducation ne sont pas à Dieu Tout-Puissant. Lui [cet être] bouge forcé sur la voie droite du Vouloir divin parce que le Seigneur le Très-Elevé est sur une voie droite {Mon Seigneur, certes est sur une voie droite}(56/11 Hûd). La « voie droite » est le plus court chemin entre le début et la fin, la finalité, c’est-à-dire l’objectif que la créature peut atteindre selon les composantes de sa création. En fonction de cela, tous parcourent un chemin rapide vers leur but, leur finalité.

ŸLa Voie du Seigneur (qu’Il soit Glorifié et Exalté) est double, pour certains existants : une voie vers le Paradis et la félicité éternelle et une voie vers l’Enfer et le malheur éternel. Cependant toutes les deux représentent la « voie droite » qui est le chemin le plus rapide [menant] au but.  C’est pourquoi quand nous demandons à Dieu (qu’Il soit Exalté) {Guide-nous [dans] la voie droite}(6/1 al-Fâtiha), nous le faisons suivre par {la voie de ceux que Tu as comblés de faveurs}(7/1 al-Fâtiha), pour qu’Il ne nous précipite pas dans celle de ceux contre qui Il est en colère ou de ceux qui se sont égarés. Cela est la Méthode éducative divine : {Nous accordons à tous, à ceux-ci et à ceux-là..}(20/17 al-Isrâ’).

Alors, quand l’être humain décide une chose et qu’il la demande en vérité, il verra que Dieu (qu’Il soit Exalté) accélérera ses pas vers elle et lui facilitera les chemins pour arriver à elle [cette chose demandée].

ŸLa réalité de la véritable éducation, que seuls les gens de la clairvoyance voient, est que c’est Dieu qui prend les existants par leur toupet vers leur but par les voies les plus rapides et par les chemins les plus faciles. Comme dit le Messager de Dieu(s) : « Tout est facilité pour ce pour quoi il a été créé »(5).

Mais qu’est-ce qu’il en est du choix et de la volonté de l’être humain ?

Quel est le rôle de l’éducateur dans l’aide [apportée] à l’éduqué dans le choix de la voie de ceux que Dieu a comblés ?

L’éducateur qui réussit est celui qui prend par la main l’éduqué sur la voie droite.

En vérité, il demande ainsi d’être la manifestation de la Bienfaisance divine.

Alors il demande l’Assistance de Dieu (qu’Il soit Exalté) et il sait que s’il a une valeur et une noblesse auprès de Dieu, c’est parce qu’il est une manifestation de cette Education pleine de miséricorde.

Et il en est ainsi quand il indique le plus rapide des chemins pour atteindre le but désiré.

Alors la vitesse et l’accélération vers les biens sont la meilleure expression pour la voie de ceux que Dieu a comblés. Et cela est la mission première de l’éducation aussi.

(pp42-44)

 

Récapitulons !

De quoiavons-nous besoin pour éduquer nos enfants ?

 

1)De la sagesse (cf. L.S. No121)

2)De l’amour et de la miséricorde (cf. L.S. No122)

3)De la connaissance des dispositions des enfants (cf. L.S. No123)

4)De la connaissance de comment affronter les obstacles (cf. L.S. No124)

5)De la connaissance de nous-mêmes (cf. L.S. No124)

6)De la croyance en la fondamentalité de la pureté (cf. L.S. No124)

7)Du fait d’avoir un objectif et d’y aller rapidement (cf. L.S. No125)

(1)« Tarbiyyat al-Awlâd – min al-mabâdî’ wa-l-usûl ilâ at-tatbîq wa al-‘amal » de s. Abbas Noureddine aux Ed. Bayt AlKâtib.

(2)cf. les entretiens effectués avec lui à propos de l’éducation des enfants (L.S. No93) et de leur éducation au niveau des croyances (L.S. No99 à 104).

(3)L’idée fondamentale unique en la matière (ou racine) de ce mot (rabb, traduit par ‘Seigneur’ même s’il ne rend pas entièrement son sens) : conduire qqch vers la perfection et lever les manques (par l’abandon [le fait de se débarrasser, de se vider] et l’enjolivement), que ce soit de façon substantielle ou accidentelle, au niveau des convictions, des connaissances, des attributs, de la morale, des actes, etc., en ce qui concerne l’être humain, les animaux ou les plantes, en toute chose, en fonction de ce qui amène l’élévation du rang ou son perfectionnement. Et cette vérité fondamentale est, selon le contexte, tantôt exprimée par la réforme, tantôt par le bienfait, et tantôt par la gestion, la direction, le complément, ou par le perfectionnement, la domination, l’augmentation, et ailleurs, en fonction de ce qui convient au fondement. Tous ces sens sont des corollaires du sens véritable. Cf. Dictionnaire du vocabulaire du noble Coran, p141 aux Ed. BAA.

(4) L’idée fondamentale unique en la matière (ou racine) de ce mot : le mouvement souple, doux et léger [en marchant, en rampant, en glissant..]. Il s’applique à tout animal – êtres humains, troupeaux, insectes jusqu’aux oiseaux – vivant, ayant un mouvement, quel qu’il soit. (dâbbat) : qui se déplace selon un mouvement souple, marche, rampe, glisse, cité 17 fois, parfois en opposition aux oiseaux qui volent (cf. 38/6 al-An‘âm) ; parfois à l’exclusion des êtres humains (cf. 18/22 al-Hajj) ; parfois à l’exclusion des êtres humains et des troupeaux (cf. 28/35 tir) ; parfois de façon absolue (cf. 6/11 Hûd). (Idem p122).

(5)Bihâr, vol.4 p282 – قَالَ اَلنَّبِيُّ ص كُلٌّ مُيَسَّرٌ لِمَا خُلِقَ لَهُ 

www.lumieres-spirituelles.net     No125 – Jumâdî I & II 1445 – Nov.Décembre.Janv. 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)