1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2024-01-09 | Readers 437 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

4-Eliminer les obstacles qui empêchent de tirer profit du noble Coran (3)


IV/Des règles de conduite morales concernant la Récitation

4-Eliminer les obstacles qui empêchent de tirer profit du noble Coran (3)

Après avoir vu la première règle de conduite à suivre en lisant le noble Coran pour pouvoir profiter de ses bénéfices – celle de le magnifier – et aperçu sa grandeur sous l’ensemble de ses côtés, l’imam al-Khomeynî(qs) va indiquer une seconde règle importante qui est d’éliminer les obstacles qui empêchent de bénéficier du noble Coran. Les obstacles sont nombreux, l’imam(qs) va en citer cinq, les plus importants. Voici la fin du 2e voile, celui des avis corrompus.

2-Le voile des avis corrompus (fins)

[Nous avons vu que l’imam(qs) a donné, en exemple, ces nombreux versets, propos rapportés et autres qui parlent de la Connaissance et de la Rencontre de Dieu, que ceux qui sont voilés par des avis corrompus ne peuvent pas comprendre ou mettent de côté.]

Si nous voulions évoquer en détail les versets et les hadiths relatifs à la Rencontre de Dieu, afin de démasquer cette croyance corrompue provenant de l’ignorance et de la fatuité satanique, cela nécessiterait un livre à part. En plus du fait que nous rappellerions les connaissances tombées dans l’oubli à cause de ce voile épais, pour que l’on sache que cela [cette croyance corrompue] est l’un des niveaux de « délaisser le Coran » (qu’on l’abandonne) – et peut-être, hélas, le plus fort.

Comme Dieu (qu’Il soit Exalté) dit dans le noble verset : {Et le Messager dit : Mon Seigneur ! Mon peuple a pris ce Coran pour une chose délaissée !}(30/25 al-Furqân)(1)

Délaisser le Coran a de nombreux niveaux et des demeures innombrables, et peut-être que nous sommes touchés par les principaux d’entre eux.

wEst-ce que, par exemple, en reliant ce Livre divin d’une jolie reliure propre et de valeur, en le lisant, ou en l’ouvrant pour demander l’Avis de Dieu (al-istikhâra), en l’embrassant en le posant sur nos yeux, nous ne le prenons pas pour une chose délaissée ?

wEst-ce que, en passant une grande partie de notre vie à le psalmodier (tajwîd), à le [considérer] du point de vue de la langue, de la mise en évidence et de l’innovation, nous sortons ce noble Livre de l’état d’abandon ?

wEst-ce que, en apprenant les différentes lectures et les choses semblables, nous nous serons débarrassés de la honte de l’abandon du Coran ?

wEst-ce que, en apprenant les côtés miraculeux du Coran et ses belles figures de style, nous serons sauvés de la plainte du Messager de Dieu(s) ?

Loin de là ! Parce que rien de cela n’est source de la considération du Coran et de Celui (à l’importance grandiose) qui l’a descendu (révélé) !

Le Coran est un Livre divin concernant les affaires divines. Il est la corde qui relie le Créateur aux créatures.

ŸIl est nécessaire que s’établisse, entre les serviteurs de Dieu et leur Educateur, le lien moral, l’attachement dissimulé (ghaybî), par l’intermédiaire de son enseignement.

ŸIl est nécessaire qu’arrivent, du noble Coran, les savoirs divins et les connaissances inspirées.

Le Messager de Dieu(s) dit : « Le savoir est au nombre de trois : un signe solide, un devoir juste, une tradition établie. »(2) Et le noble Coran est porteur de ces savoirs.

En apprenant du Coran ces savoirs, nous ne le prendrons pas comme une chose délaissée.

En répondant aux appels du Coran, en tirant les enseignements des histoires des Prophètes(p) remplies d’exhortations, de connaissances et de sagesses et en tenant compte des exhortations de Dieu (qu’Il soit Exalté), de celles des Prophètes et des sages, évoqués dans le Coran, nous ne le prendrons pas comme une chose délaissée.

S’enfoncer dans la forme apparente du Coran est aussi [une façon] de « se maintenir de façon éternelle (ikhlâd)vers la terre »(3) et cela fait partie des insinuations du shaytân. Il est nécessaire de demander la protection de Dieu contre cela.

Al-Adab al-Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs)

Maqâlat 3 – Chapitre (Bâb) IV Flambeau 1 section 4 (pp208-209)

(1)30/25 al-Furqân –   وَقَالَ الرَّسُولُ يَا رَبِّ إِنَّ قَوْمِي اتَّخَذُوا هَذَا الْقُرْآنَ مَهْجُورًا (30)

(2)al-Kâfî, Kitâb fadl al-‘ilm, Bâb 2 Sifat al-‘ilm, p79 H1 – cf. le commentaire détaillé de ce hadîth par l’imam al-Khomeynî(qa) in al-‘Arba‘ûn hadîthann, H24 pp439-441

(3)cf. 176/7 al-A‘râf : {Nous l'aurions élevé par eux, mais il s’est maintenu de façon éternelle (akhalada)vers la terre..} لَرَفَعْنَاهُ بِهَا وَلَـكِنَّهُ أَخْلَدَ إِلَى الأَرْضِ ..

www.lumieres-spirituelles.net     No126 – Rajab-Sha‘bân 1445 – Janv.Février.Mars 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)