1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2024-01-09 | Readers 301 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Des versets dits du Trône (256/II) (10)


Des versets dits du Trône (256/II)  (10)

بسم الله الرحمن الرحيم،

Bi-smi-llâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par le [ou Grâce au] Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

لَا إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ قَدْ تَبَيَّنَ الرُّشْدُ مِنَ الْغَيِّ فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيُؤْمِنْ بِاللَّهِ..

Lâ ikrâha fî-d-dîni, qad tabayyana ar-rushdu mina-l-ghayyi fa-man yakfur bi-t-tâghûti wa yu’min bi-llâhi

Pas de contrainte dans la Religion, la rectitude est apparue clairement se distinguant du fourvoiement. Alors, celui qui renie le tyran et croit en Dieu..

فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَى لَا انْفِصَامَ لَهَا

fa-qadi-stamsaka bi-l-‘urwati al-ûthqâ lâ infisâma lahâ

a saisi l’anse la plus solide qui n’a pas de fêlure

وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ(256)

wa-llâhu samî‘unn ‘alîmunn.

et Dieu est Très-Entendant, Très-Savant.

Avant de continuer à diffuser le commentaire de ces versets de l’imam al-Khâmine’î(qDp) donné durant la nuit de vendredi du 31/1/1974, nous continuons de procéder au défrichage de ces deux versets, en nous aidant d’« at-Tahqîq fî kalimât al-Qurân » de s. H. al-Mustafawî(1) et des interprétations de ces versets de s. TabâTabâ’i (« Tafsîr al-Mîzân »), d’Ibn ‘Arabî (« Tafsîr al-Qurân al-karîm ») et de Mollâ Sadrâ Shîrâzî (« Asrâr al-Âyât »). Le propos se porte sur celui qui a renié le tyran et qui croit en Dieu…

{فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَى لَا انْفِصَامَ لَهَا} 

(celui-là) a alors saisi l’anse la plus solide, qui n’a pas de fêlure


Ÿ(istamsaka) (اسْتَمْسَكَ) + (bi) (بِ) : à la 10e f. dérivée (indiquant la demande) de (masaka) dont l’idée fondamentale unique en la matière est le fait de retenir en sauvegardant, d’arrêter, d’empêcher qqch de s’envoler, de le laisser aller librement, avec sa sauvegarde (le contraire de (saraha laisser aller, partir, libérer)) : chercher à saisir et à garder.(2)

Ÿ(al-‘urwat) (الْعُرْوَة) nom dérivé de (‘arâ) dont l’idée fondamentale unique en la matière est l’arrivée, l’atteinte pénétrante, et le but visé varie selon le contexte. De ses corroborations, l’anse de la cruche, la ganse qui sert de boutonnière à la chemise, ce par quoi le but est atteint.(3)

Ÿ(al-wuthqâ) (الْوُثْقَى)  nom au superlatif féminin dérivé de (wathiqa) dont l’idée fondamentale unique en la matière est l’assurance avec l’affermissement. De ses corroborations, qu’une chose soit totalement assurée, raffermie avec précision : la plus solide.(4)

Ÿ(infisâm) (انْفِصَام) nom d’action de la 7e f. dérivée (donnant un sens réfléchi-passif avec l’acceptation) de (fasama) dont l’idée fondamentale unique en la matière est la fissure, la fêlure au point que cela entraîne la coupure de la relation, même s’il n’y a pas de séparation visible des parties : le fait de s’être cassé, fêlé, fissuré, fêlure, fissure.(5)

Dans le verset 256/2 al-Baqara, il est indiqué que la saisie de l’anse la plus solide ne se réalise qu’avec la foi et son ancrage dans l’âme. L’emploi de cette expression subtile (et non pas la coupure, la séparation évidente) indique un niveau élevé de la foi qui se réalise par la croyance en Dieu et le désaveu des tyrans).

 

Nous avions noté, la dernière fois, que le fait de renier le « tâghût » était placé avant la foi en Dieu dans ce verset. Il s’agit d’abord d’abandonner, de laisser le « tâghût » avant de croire en Dieu pour arriver, enfin, à saisir pleinement l’ « anse solide ». C’est-à-dire enlever la poussière et la rouille [qui a recouvert] la fitra humaine pour que la foi puisse s’y étinceler la foi comme un joyau précieux.

{وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ} (et Dieu est Très-Entendant, Très-Savant)

 

Ÿ(samî‘unn) (سَمِيعٌ) : qualificatif sous une f. exagérée indiquant l’intensité, dérivé du verbe (sami‘a)  dont l’idée fondamentale unique en la matière est la perception de sons, que ce soit par l’intermédiaire d’oreilles, d’une force spirituelle, d’une lumière intérieure ou à cause d’un englobement existentiel et constitutionnel, de façon absolue : Très-Entendant.(6)

Ÿ(‘alîmunn) (عَلِيمٌ) : qualificatif sous une f. exagérée indiquant l’intensité, dérivé de (‘alima) dont l’idée fondamentale unique en la matière est la présence et l’englobement de qqch, variant selon les forces et les limites, la réalité du savoir exprimant la mesure de l’ampleur de la vie et de l’existence : Très-Savant, Omniscient.(7)

 

L’évocation de ces deux Attributs de Dieu « Très-Entendant » « Très-Savant » est en tant que la foi et l’incroyance sont liées au cœur et à la langue.

 

(1)cf. le Dictionnaire du vocabulaire du noble Coran, en français aux Ed. B.A.A.

(2)pp386-387.

(3)p268.

(4)p436.

(5)p315.

(6)p196.

(7)pp278-279.

www.lumieres-spirituelles.net     No126 – Rajab-Sha‘bân 1445 – Janv.Février.Mars 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)