1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2024-01-09 | Readers 220 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le Prophète Moussa(p) et l’Argument de Dieu


Le Prophète Moussa(p) et l’Argument de Dieu

à l’encontre de Pharaon (et de ses gens)

 

Les épreuves à l’encontre de Pharaon et de ses gens vinrent après la prosternation des magiciens devant le Dieu du Prophète Moussa(p) et la croyance en lui(p) de beaucoup de gens. Ce qui ne pouvait pas faire plaisir à Pharaon et à ses gens.

Hâmân [un vizir de Pharaon] informa Pharaon que les gens ont cru en Moussa. « Alors regarde celui qui entre dans sa religion [de Moussa(p)] et enferme-le ! » lui ordonna Pharaon.

Il enferma toute personne de banî Isrâ’îl qui crut en lui(p). Moussa(p) alla chez lui et lui dit : « Libère banî Isrâ’îl ! » Mais il ne le fit pas.

uAlors, Dieu fit descendre sur eux, cette année, l’ouragan(2). Ils sortirent de leurs demeures et plantèrent des tentes en terre [sèche]. Pharaon dit alors à Moussa : « Invoque ton Seigneur pour qu’Il éloigne cet ouragan loin de nous. Je libèrerai banî Isrâ’îl et tes compagnons. » Moussa invoqua son Seigneur Qui éloigna d’eux l’ouragan.

Pharaon se soucia alors de libérer banî Isrâ’îl mais Hâmân lui dit : « Si tu relâches banî Isrâ’îl, Moussa t’aura vaincu et ton royaume disparaîtra. » Il acquiesça et ne libéra pas banî Isrâ’îl.

uAlors, Dieu fit descendre sur eux, la 2e année, des sauterelles qui mangèrent tout des plantes et des arbres jusqu’à leurs cheveux et leur chair. Pharaon fut fortement angoissé et dit à Moussa : « Invoque ton Seigneur pour qu’Il retienne ses sauterelles loin de nous et je libèrerai banî Isrâ’îl et tes compagnons. » Moussa invoqua son Seigneur Qui retint loin d’eux ces sauterelles. Mais Pharaon ne demanda pas à Hâmân de libérer banî Isrâ’îl.

uAlors, Dieu fit descendre, durant la 3e année, des poux qui se répandirent dans leurs cultures et tout le monde fut touché par les poux. Pharaon dit alors à Moussa : « Si tu repousses de nous les poux, je libèrerai banî Isrâ’îl et tes compagnons. » Moussa invoqua son Seigneur pour que les poux s’en aillent et déclara que Dieu avait créé les poux pour la première fois à cette époque. Mais il ne libéra pas banî Isrâ’îl.

uAlors, Dieu leur envoya, après cela, des grenouilles qui étaient présentes partout, dans leurs nourritures, leurs boissons. Il est dit qu’elles sortaient de partout, de leurs dos, de leurs oreilles, de leurs nez. Ils furent très angoissés. Ils se rendirent chez Moussa et lui dirent : « Invoque Dieu qu’Il éloigne de nous ces grenouilles ! Nous croyons en toi et nous enverrons avec toi banî Isrâ’îl. » Alors Moussa invoqua son Seigneur et Dieu leva cela d’eux. Mais ils refusèrent de libérer banî Isrâ’îl.

uAlors, Dieu transforma l’eau du Nil en sang. Les gens de Pharaon la voyaient du sang et les Israélites la voyait eau. Si les Israélites en buvaient, elle était eau et si les gens de Pharaon en buvaient, elle était du sang. Au point que les gens de Pharaon demandèrent aux Israélites de prendre de l’eau dans leur bouche puis de la cracher dans la leur. Mais quand l’eau bue [par les Israélites] arrivait à leur bouche, elle sétait transformée en sang. Ils désespérèrent et dirent à Moussa : « Si tu fais disparaître de nous le sang alors nous enverrons avec toi banî Isrâ’îl. » Quand cela leur fut levé, ils trahirent et ne libérèrent pas banî Isrâ’îl.

uAlors, Dieu leur envoya « ar-rijz »(3) – de la grêle ou de la neige rouge – ce qu’ils n’avaient jamais vu auparavant. Beaucoup en moururent, d’autres furent touchés et d’autres furent très angoissés. Ils dirent à Moussa(p) : « Invoque pour nous ton Seigneur de ce que tu as auprès de toi. Si tu écartes de nous « ar-rijz » alors nous croirons en toi et nous enverrons avec toi banî Isrâ’îl. » Il dissipa « ar-rijz » et enfin Pharaon libéra banî Isrâ’îl.

uQuand il les libéra, ils rejoignirent Moussa(p). Moussa(p) sortit d’Egypte et se joignirent à lui tous ceux qui fuyaient Pharaon. Pharaon en fut informé. Hâmân lui dit : « Ne t’avais-je pas dit de ne pas libérer bani Isrâ’îl ? Ils se sont tous joints à Moussa. » Pharaon fut désespéré (envoya des rabatteurs dans les villes) et partit à leur poursuite...(4)

(tiré de Qasas al-Anbiyâ, d’al-Jazâ’irî, cité in al-Akhlâq wa-l-adâb al-islâmiyyat,

de Hay’at Mohammed al-Amîn pp733-734, à propos de l’injustice (azh-zhulm))

(1)cf. les versets de 120 à 126/7 al-A‘râf. (Cf. le commentaire du verset 133/7 al-A‘râf dans le numéro précédent de la revue.)

(2)Dieu (qu’Il soit Exalté) éprouva d’abord Pharaon et ses gens par des années de gêne et de diminution de fruits. Quand le bien-être leur revint, ils oublièrent Dieu et leur engagement. Alors Dieu leur envoya d’autres épreuves citées ici. Cf. 130-135/7 al-A‘râf.

(3)« ar-rijz » selon at-Tahqîq signifie : « la misère, la gêne par la transformation et le renversement » (cf. Dictionnaire du vocabulaire du noble Coran p145 aux Ed. BAA). Certains savants ont interprété ce mot comme désignant une nouvelle forme particulière de châtiment comme la descente de la « grêle » ou de la « neige rouge », d’autres comme désignant l’ensemble des épreuves envoyées à Pharaon et à ses gens, qualifiées de « ar-rijz ».

(4)C’est alors qu’eut lieu le miracle du passage à sec du Nil par Moussa(p) et banî Isrâ’îl et que Pharaon et ses gens périrent dans le Nil.

www.lumieres-spirituelles.net     No126 – Rajab-Sha‘bân 1445 – Janv.Février.Mars 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)