1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2024-01-09 | Readers 402 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’avarice (al-bukhl) - Ses marques/signes (2-3)


L’avarice (al-bukhl)

2-Ses marques/signes (3)

Voici l’étude d’une autre maladie du cœur liée à l’amour (blâmable) pour les biens/argent : l’avarice (al-bukhl). Après avoir vu sa définition, nous continuons de voir ses marques/signes, telles présentées dans le noble Coran. Nous avons vu la dernière fois l’histoire de Qârûn (76-79/28 al-Qasâs). Voici les deux autres histoires tirées du noble Coran et citées par sh. Makârem ash-Shîrâzî dans son livre Al-Akhlâq fî-l-Qurân en donnant des détails de la situation des exemples cités : 2)-l’histoire des propriétaires du jardin (17-20/68 al-Qalam) et 3)-l’histoire de Tha‘labat bn Hâtib (75-77/9 at-Tawba).

2)Le deuxième verset parle de l’histoire des propriétaires avares du jardin.

Selon certains commentateurs, ils étaient un groupe d’une dizaine de personnes de banî Isrâ’îl qui vivait au Yémen, près de Sana‘â’ et qui bénéficiait de grandes richesses [héritées] de leur père qui était un homme noble, généreux, vertueux. Au moment de la récolte des fruits, il [le père] ouvrait les portes du jardin aux pauvres et aux nécessiteux pour qu’ils se servent selon leurs besoins. Et par cela, la bénédiction et la largesse augmentaient ainsi que les richesses du père.

Mais ses enfants étaient avares et considéraient que de telles pratiques étaient du gaspillage et n’avaient pas de justification ni d’excuse. Ainsi ils décidèrent d’interdire l’entrée du grand jardin aux pauvres et aux nécessiteux et de s’y rendre tôt le matin – avant que les pauvres ne se réveillent et n’en soient informés – pour cueillir tous les fruits avec leurs travailleurs. {Nous les avons éprouvés comme Nous avons éprouvé les propriétaires du verger qui avaient juré d'en faire la récolte au matin, sans faire d’exception.}(17-18/68 al-Qalam)(1) Le châtiment ne se fit pas attendre.. [Comme nous le verrons la prochaine fois.]

Al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 pp342-343

3)Le troisième groupe de versets fait allusion à une personne avare au temps du Prophète Mohammed(s), et selon certains commentateurs, elle faisait partie des Ansars(2) et s’appelait Tha‘labat ben Hâtib. Il était au début très pauvre, dans une situation de grande gêne. Il rêvait d’être riche un jour.

C’est pourquoi il demanda avec une forte insistance au Prophète de Dieu(s) qu’il(s) invoque Dieu pour lui, pour qu’il devienne riche. Le Prophète de Dieu(s) lui dit : « Ô Tha‘labat, le peu, suivi de son remerciement est meilleur que le beaucoup qui ne peut pas être supporté. »

Mais il insista lui disant : « Ô Messager de Dieu, invoque Dieu pour qu’Il me pourvoit en biens/argent. Et par Celui qui t’a envoyé en vérité, qu’Il me pourvoit en biens/argent et je donnerai sûrement à qui de droit son droit. » {Et parmi eux il en est qui avaient pris l'engagement envers Dieu : S’Il nous donne de Sa Faveur, nous en donnerons certainement[aux autres] et serons du nombre des vertueux.}(75/9 at-Tawba)(3)

Le Prophète de Dieu(s) invoqua Dieu pour lui, devant son insistance, et les portes des subsistances et des richesses s’ouvrirent devant lui par la bénédiction de l’invocation du Prophète(s). Tha‘labat reçut une richesse énorme de façon inattendue. Il devint propriétaire de grands troupeaux de moutons et de chameaux. Mais quand fut révélé le verset de la zakât et qu’il apprit qu’il devait verser une petite partie de ses biens pour les pauvres et les nécessiteux, il refusa de payer, par avarice, malgré son engagement à Dieu et à Son Prophète(s), oubliant sa promesse. {Mais, lorsqu'Il leur donna de Sa Faveur, ils en devinrent avares et tournèrent le dos en faisant volte-face.}(76/9 at-Tawba)(4)

Bien qu’il fût une seule personne, le verset est au pluriel. Sans doute, parce qu’ayant beaucoup de richesses, il avait engagé des personnes pour protéger ses richesses et veiller sur elles.

Ou, selon une autre hypothèse, c’est pour indiquer que cet état (ou attitude) n’est pas spécifique à Tha‘labat mais concerne beaucoup de gens dans les sociétés humaines. Ils demandent à Dieu de les enrichir Lui promettant beaucoup de choses et quand ils deviennent riches, ils apparaissent avares, attachés à ce monde et à ces biens/argent. {Il a donc suscité l'hypocrisie dans leurs cœurs jusqu'au jour où ils Le rencontreront, pour avoir violé ce qu'ils avaient promis à Dieu et pour avoir menti.} (77/9 at-Tawba)(5)

Ils n’ont pas réussi l’Examen divin. Ce comportement indique l’égoïsme, l’avarice et l’amour pour ce bas-monde. (…)

Il est dit aussi que cet homme, Tha‘labat, était un adorateur de Dieu, un ascète au point d’être surnommé le « pigeon de la mosquée ». Son front était gonflé du fait de ses prosternations, comme la bosse du chameau. A cause de son avarice (al-bukhl), de son égoïsme, de son avarice avide (ash-shuhh), il devint un opposant au Prophète le plus noble(s), refusant de lui(s) verser la zakât, sous le prétexte que la zakât ressemblait à la (jaziyat) demandée au Gens du Livre. Il fut ainsi au nombre des hypocrites et à la fin, il fut chassé de la société islamique.

Al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 pp345-346

(1)17-18/68 al-Qalam    إِنَّا بَلَوْنَاهُمْ كَمَا بَلَوْنَا أَصْحَابَ الْجَنَّةِ إِذْ أَقْسَمُوا لَيَصْرِمُنَّهَا مُصْبِحِينَ وَلَا يَسْتَثْنُونَ

(2)Ceux qui avaient rejoint le Prophète Mohammed(s) à Médine.

(3)75/9 at-Tawbah    وَمِنْهُم مَّنْ عَاهَدَ اللّهَ لَئِنْ آتَانَا مِن فَضْلِهِ لَنَصَّدَّقَنَّ وَلَنَكُونَنَّ مِنَ الصَّالِحِينَ

(4)76/9 at-Tawbah    فَلَمَّا آتَاهُم مِّن فَضْلِهِ بَخِلُواْ بِهِ وَتَوَلَّواْ وَّهُم مُّعْرِضُونَ

(5)77/9 at-Tawbah    فَأَعْقَبَهُمْ نِفَاقًا فِي قُلُوبِهِمْ إِلَى يَوْمِ يَلْقَوْنَهُ بِمَا أَخْلَفُواْ اللّهَ مَا وَعَدُوهُ وَبِمَا كَانُواْ يَكْذِبُونَ

www.lumieres-spirituelles.net     No126 – Rajab-Sha‘bân 1445 – Janv.Février.Mars 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)