1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2024-01-09 | Readers 141 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’Imam ‘Alî al-Hâdî(p) (Le 10e Imam(p))


L’Imam ‘Alî al-Hâdî(p)

(Le 10e Imam(p))

Lieu-tenance divine ou règne des « califes/rois » ?

Compilation et traduction L. Sourani

Ed. B.A.A.– 2013

Cet ouvrage est une modeste présentation de la vie si mal connue de l’Imam ‘Alî, fils de l’Imam Mohammed al-Jawâd(p), fils de l’Imam ‘Alî ar-Ridâ(p), surnommé al-Hâdî(p).

Certes, étant le dixième Imam, l’Imam ‘Alî al-Hâdî(p) bénéficia du riche héritage laissé par ses pères(p) purs, infaillibles le précédant. Mais il(p) dut répondre à de nouvelles exigences du fait de l’approche de l’échéance de la venue du dernier des douze Imams(p) (notre Imam, l’Imam al-Mahdî(qa) qui doit remplir la terre de justice et d’équité comme elle a été remplie d’injustice et de despotisme) et de la mobilisation féroce des ennemis de l’Islam.

Aussi, ses activités devinrent plus discrètes, voire secrètes et les témoignages se firent plus rares, obéissant souvent aux règles de la dissimulation (at-taqiyya). 

Il avait environ 8ans quand il(p) dut assumer la charge de l’Imamat en l’an 220H après le martyre de son père, l’Imam al-Jawâd(p) (qui, lui-même, dut assumer la tâche de l’Imamat à l’âge de 7 ans) confirmant ainsi cette règle de la possibilité de l’Imamat à un jeune âge, et par suite l’Imamat de l’Imam al-Mahdî(qa), même s’il n’était plus accessible aux gens.

A l’âge de 12-13 ans, il(p) dut quitter Médine pour Samarrâ’ où il(p) fut sommé de résider par les autorités abbassides. Il y vécut alors dans des conditions très difficiles, sous la surveillance et la répression directes des « califes/rois » abbassides.

Il(p) arriva cependant à consolider les bases sociales, culturelles et organisationnelles qui permirent le maintien de l’Islam originel, fondamental, même pendant l’occultation du dernier des Imams, l’Imam al-Mahdî(qa), jusqu’à avant son apparition tant attendue.

Il(p) avait tout juste la quarantaine quand il(p) fut empoisonné par le calife/roi al-Mu‘tazz en l’an 254H, le plus probable le 3 rajab de la même année(1).

Ce livre est divisé en cinq grandes parties, selon la méthode suivie dans cette série sur la vie des Imams(p), publiée par les Editions B.A.A. en langue française.

wLa 1ère donne un aperçu global de la vie de l’Imam al-Hâdî(p) avec un bref rappel des Imams(p) précédents, une évocation des orientations générales et des principaux évènements de sa vie, et se termine par un tableau de points de repère historiques.

wLa 3e partie –  avec, en prélude (en guise de 2e partie) l’affirmation de l’Imamat de l’Imam al-Hâdî(p), par des textes, des arguments (ou preuves), sa précellence et des miracles – met en évidence la question fondamentale de la direction de la société, voire du monde : Lieu-tenance divine ou règne despotique établi par des hommes (en l’occurrence abbasside au temps de l’Imam al-Hâdî(p)) ?

wLa 4e partie relate les activités (pour la plupart dissimulées) de l’Imam(p), pendant près de 34 ans (220H-254H), avec les différentes composantes de la société, ayant pour objectifs la sauvegarde du patrimoine islamique, la formation de savants, le développement de l’organisation de la communauté shi‘ite et la préparation de la venue de l’Imam al-Mahdî(qa).

Et cela, malgré la répression directe des sbires du pouvoir abbasside et son isolement imposé par ces derniers. En même temps, ces conditions permirent de préparer les partisans et les gens en général à ne plus avoir un contact direct avec leur Imam(p), sans remettre en question leurs croyances.

wEnfin, la dernière partie jette un éclairage sur la station élevée de l’Imam(p), sa morale sublime et certains de ses miracles.. Que la Paix soit sur lui(p) !

Une vie fondamentale, très riche malgré des conditions extrêmement difficiles.

Et comme pour tous les ouvrages de cette série, ce livre est une compilation de textes de grands savants spécialisés sur la vie (sîrat) des Imams(p), de hadiths et de propos rapportés sur sa vie, traduits en français avec l’indication précise de leurs références.(2)

(1)Les trois avant-derniers Imams(p) furent tous les trois assassinés jeunes, l’Imam al-Jawâd(p), son père, à 25 ans et l’Imam al-‘Askarî(p), son fils, à 28ans et lui(p) venait d’entrer dans la quarantaine.

(2)Cf. L.S. No121 p33, pour plus de détails sur la méthode suivie dans l’élaboration de cette série de livres et les références utilisées.

www.lumieres-spirituelles.net     No126 – Rajab-Sha‘bân 1445 – Janv.Février.Mars 2024

Citations* de L’Imam ‘Alî al-Hâdî (p)

†« Après l’Imam al-Jawâd(p) et la mainmise des Turcs sur le pouvoir abbasside, la situation deviendra de plus en plus difficile pour les Imams(p). La répression sauvage s’abattra sur tous les partisans de l’Imam(p) et les Alawites, rendant de plus en plus difficile le contact direct avec l’Imam(p). Dans ce sens, l’Imam ‘Alî al-Hâdî(p) préparera de façon essentielle l’Imamat de son petit-fils, l’Imam al-Mahdî(qa), en développant l’organisation des Shi‘ites et en les préparant à son occultation. »(p16)

†« Ainsi, l’âge précoce de l’Imam al-Hâdî(p) venait confirmer une fois de plus la possibilité de l’Imamat à un âge précoce, dissipait tous les doutes dans la conscience shi’ite et la préparait à l’arrivée de l’Imam al-Mahdî(qa), qui sera alors âgé de cinq ans, à une époque où il ne pourra pas apparaître aux gens pour des raisons de sécurité. L’absence d’opposition à son Imamat à cause de son jeune âge révélait une certaine maturation de la Nation islamique qui avait progressé grâce aux actions des Imams précédents(p).»(p19)

†« Pendant le parcours entre Médine et Samarrâ’, Yehia fils de Harthama vit des prodiges (karamât) effectués par l’Imam al-Hâdî(p)indiquant sa grandeur, son rang[auprès de Dieu] et la réalité de son importance [l’Imamat]. Il lui apparut clairement quel crime il avait commis en le dérangeant et en l’espionnant. Il raconta lui-même quelques-uns de ces prodiges qu’il vit d’Abû-l-Hassan(p) en chemin.(45) 45-cf.A‘lâm al-Hidayah, vol.12 p97»(p91)

†« L’Imam confirma cela dans un autre propos rapporté : « Dieu Tout-Puissant a rendu certaines régions de sa terre, des « lieux sacrés » où Il aime qu’on L’invoque. Alors, Il exauce. »(31)(32) 31-Hayât p258 citant Wasâ’il ash-Shî‘at, vol.3 p570 32-Hayât p258 citant une autre version avec des variantes reprises par Furû‘ al-Kâfî, vol.4 p567, Bihâr, vol50 pp224-226 H13

Il(p) encourageait la visite des sanctuaires du Messager de Dieu(s) et des Imams Infaillibles(p), malgré la politique répressive du pouvoir abbasside pour l’empêcher. »(p117)

†« La jalousie et la rancune qui brûlaient le cœur d’al-Mutawakkil le poussaient à chercher par tous les moyens à humilier l’Imam al-Hâdî(p), à le dévaloriser, à l’abaisser, à le mettre dans des situations difficiles ou humiliantes. De même à chaque fois, cela se retournait contre lui, et l’Imam(p) apparaissait plus grand aux yeux des gens. »(p120)

†« Peu de temps avant sa mort, il fit venir son fils et « lui remit la lumière, la sagesse, l’héritage des Prophètes, l’Imamat et l’arme. »(3)3-A‘lâm al-Hidayah, vol.12 p194 – Marhalah p47 citant Ithbât al-Wassiyyah p257 (ou 205) d’al-Mas‘ûdî Il(p) lui confirma qu’il(p) allait mourir « empoisonné ».(4) 4-Marhalah p47citant al-Fusil al-muhimmah d’Ibn as-Sibâgh al-Mâlikî»(p159)

†« Une des principales préoccupations qu’avait l’Imam al-Hâdî(p) durant cette dure époque, malgré son assignation à résidence, était de soulager la pression et la misère des gens, dans la mesure de ses possibilités et d’éviter les retombées de la colère abbasside à leur encontre, de façon directe ou par l’intermédiaire de l’organisation des compagnons qu’il(p) chercha à développer (cf. la prochaine partie). »(p196)

†« « La liaison avec l’Imam(p) se faisait la plupart du temps par l’intermédiaire de lettres, ou de personnes de confiance qui se rendaient au Hidjaz pour le pèlerinage (al-Hajj) ou en Irak pour la visite des tombes du Prince des croyants(p) et de l’Imam al-Hussein(p).

A cette époque, la plupart des connaissances sur le plan du droit et des croyances se transmettaient par voie écrite par l’intermédiaire de missives qui allaient constituer par la suite des livres de propos rapportés de référence. »(27) 27-cf.Hayât al-fikriyyah wa-s-sîyâsiyyah p148 »(p231)

†« —Il est rapporté de Hâshem fils de Zayd

 « J’ai vu ‘Alî fils de Mohammed, le résident à al-‘Askar (Samarrâ’), modeler de l’argile sous forme d’oiseau puis souffler dessus et [l’oiseau] s’envola. Je lui dis : « Il n’y a pas de différence entre toi et [le Prophète(p)] ‘Issa (Jésus).

Il(p) me répondit : « Je suis de lui(p) et il(p) est de moi. »(11) 11-Madînatu-l-ma‘âjiz, vol.5 p27 N°40 citant Ayûn al-Ma‘jizât de Sayyed al-Murtadâ, vol.4 p529 repris par Hayât Ulî an-Nuhâ p128 N°52»(p301)

*Nous rappelons que les citations sont des reproductions telles quelles de passages du livre, sans correction de notre part.

www.lumieres-spirituelles.net     No126 – Rajab-Sha‘bân 1445 – Janv.Février.Mars 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)