1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2024-03-09 | Readers 327 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

4-Eliminer les obstacles qui empêchent de tirer profit du noble Coran (4)


IV/Des règles de conduite morales concernant la Récitation

4-Eliminer les obstacles qui empêchent de tirer profit du noble Coran (4)

Après avoir vu la première règle de conduite à suivre en lisant le noble Coran pour pouvoir profiter de ses bénéfices – celle de le magnifier – et aperçu sa grandeur sous l’ensemble de ses côtés, l’imam al-Khomeynî(qs) va indiquer une seconde règle importante qui est d’éliminer les obstacles qui empêchent de bénéficier du noble Coran. Les obstacles sont nombreux, l’imam(qs) va en citer cinq, les plus importants. Voici le début du 3e voile, celui de croire qu’il ne faut suivre que les commentaires établis.

3-Le voile de croire qu’il ne faut suivre que les commentaires établis (ou de croire qu’il est interdit de réfléchir sur le Coran)

Parmi les voiles empêchant de tirer profit de ce Livre lumineux : le fait de croire que personne n’a le droit de tirer du noble Coran autre chose que ce qu’ont écrit les commentateurs.

En fait, ces gens [qui ont une telle croyance] ont confondu la réflexion et la méditation sur les nobles versets avec le commentaire selon l’avis personnel (ar-râ’y) interdit. A cause de cet avis corrompu et cette croyance erronée, ils ont dépouillé le Coran de l’ensemble des bénéfices [que l’on peut tirer du Coran], et l’ont pris comme quelque chose de totalement délaissé, alors que les profits sur le plan de la morale, de la foi, de la connaissance n’ont aucun lien avec le commentaire, alors comment avec le commentaire selon l’avis personnel !

 Par exemple, si quelqu’un a déduit de la façon de discuter de Moussa(p) avec al-Khidr(p), de celle de se comporter entre eux, de l’insistance de Moussa(p) d’aller à lui(p) – malgré la grandeur de la station de la Prophétie – pour prendre un savoir qu’il n’avait pas, de la façon dont il expose sa demande à al-Khidr(p), comme cela est évoqué dans le noble verset : {Est-ce que je[peux] te suivre afin que tu m'apprennes de ce qui t'a été enseigné de façon judicieuse ?}(66/18 al-Kahf)(1) et de la façon de répondre d’al-Khidr(p) et de s’excuser de Moussa(p), si [donc, quelqu’un déduit de tout cela] la grandeur de la station du savoir et les règles de conduite [à suivre] par l’élève/apprenant avec le maître/enseignant (règles qui peuvent atteindre la vingtaine à partir des versets évoqués), en quoi ces déductions ont-elles un lien avec le commentaire, même ! qu’elles soient un commentaire selon un avis personnel ?

Des bénéfices de ce genre dans le Coran sont nombreux.

Par exemple, à propos des connaissances, si quelqu’un tire profit de la Parole de Dieu (qu’Il soit Exalté) : {Louange à Dieu, le Seigneur des mondes !}(2/1 al-Fâtiha)(2) – qui restreint l’ensemble des louanges à Dieu et spécifie l’ensemble des éloges à Dieu (al-Haqq) qu’Il soit Exalté – [s’il en déduit] l’Unicité au niveau des Actes et dit que l’on peut déduire de ce noble verset que toute perfection et beauté, toute puissance et majesté présentes dans le monde – que l’œil qui louche et le cœur voilé attribuent aux existants – proviennent de Dieu (al-Haqq) qu’Il soit Exalté, et que l’existant n’a rien de lui-même, c’est pourquoi la louange et l’éloge sont spécifiques à Dieu (al-Haqq) sans que personne n’y soit associé, s’il en déduit cela, quel est le lien avec le commentaire pour qu’on appelle (ou pas) cela un « commentaire selon l’avis personnel » ?

Et ainsi de suite, avec les autres choses dont on profite des implications tirées des propos et qui n’ont aucun lien avec le commentaire.

Al-Adab al-Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs)

Maqâlat 3 – Chapitre (Bâb) IV Flambeau 1 section 4 (pp209-210)

(1)66/18 al-Kahf – هَلْ أَتَّبِعُكَ عَلَى أَن تُعَلِّمَنِ مِمَّا عُلِّمْتَ رُشْدًا (66)

(2)2/1 al-Fâtiha –لِلّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ (2)  الْحَمْدُ

www.lumieres-spirituelles.net     No127 – Ramadân-Shawwâl 1445 – Mars.Avril-Mai 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)