1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2024-05-08 | Readers 83 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Connaître Dieu à partir l’invocation « Du‘â’ al-Bahâ’ » (3-1)


Connaître Dieu à partir l’invocation « Du‘â’ al-Bahâ’ » (3-1)

اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ مِنْ عَظَمَتِكَ بِأَعْظَمِها

Allâhumma, innî as’aluka min ‘azhamatika bi-a‘zhamihâ

Mon Dieu, je Te demande par Ta Grandeur la plus grandiose,

وَكُلُّ عَظَمَتِكَ عَظِيمَةٌ

wa kullu ‘azhamatika ‘azhîmatunn.

et toute Ta Grandeur est grandiose.

اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ بِعَظَمَتِكَ كُلِّها

Allâhumma, innî as’aluka bi-‘azhamatika kullihâ

Mon Dieu, je te demande par Ta Grandeur tout entière.(1)

Voici le 3e chapitre dans lequel l’imam al-Khomeynî(qs) évoque et commente le quatrième Attribut de Dieu (qu’Il soit Glorifié) cité dans l’invocation : la Grandeur, le fait d’être Grandiose.  

Il est clairement apparu,

au secret de ton cœur et à la clairvoyance de ta raison,

que les existants dans leur ensemble – des cieux des mondes des raisons et des esprits, et des terres des habitants des corps et des formes –

[proviennent] de la Présence de la Miséricorde

qui embrasse toute chose,

qui éclaire de son ombre les ténèbres du monde des quiddités et

qui illumine, par l’extension de Sa Lumière, les obscurités des structures des réceptacles (al-qâbilât).

Et personne des mondes des raisons abstraites,

des lumières « commandantes » (al-isfahbudiyyah),

des modèles lumineux et de la nature [physique] inférieure,

n’a la capacité

de contempler la Lumière de la Grandeur et de la Majesté,

ni de regarder la Présence Très-Elevée de l’Orgueil.(2)

(1)Cf. Mafâtîh al-Jinân, in 2e partie, mois de Ramadan, aux Ed. B.A.A. p629.

(2)Sharh du‘â’ as-sahr de l’imam al-Khomeynî(qs), Mu’assassat al-a‘lamî p35.

www.lumieres-spirituelles.net     No128 – Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hijjah 1445 – Mai.Juin.Juil. 2024

Explications de la du‘â’ al-Bahâ’ (3-1)

†Tout cela provient de la Présence de la Miséricorde, parce que le monde est venu à l’existence par la Miséricorde. Comme dit le grand gnostique [l’imam al-Khomeynî(qs)], par la Miséricorde Toute-Miséricordieuse (ar-Rahmat ar-Rahmâniyyah), Il étend l’existence et les choses sont amenées.

Et par la Miséricorde Très-Miséricordieuse, Il fait atteindre (à) tout existant sa perfection.

C’est pourquoi le plus beau et le plus élevé des versets du noble Coran est ce premier verset : {Par le Nom de Dieu le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.}

†(al-Qâbilât) [traduit ici par “réceptacles”] indique tout ce qui a des aptitudes.

†Cette Miséricorde qui s’étend à toute chose est le fondement de l’existence, forme l’existence et l’apparition de l’existence.

†Les lumières commandantes (isfahbudiyyah) sont liées aux niveaux des modèles (al-mithâl). Elles sont des indications de la lumière de certaines Présences et de certains mondes.

†Sohrawardi(1) divise les lumières abstraites en deux chaînes, les premières ‘impérieuses’, [chaînes] longues et distinctives qui ont une gestion et une providence envers les existants, et il n’est pas possible que cette gestion soit en contradiction (ou opposition) avec la gestion et la providence des  lumières ‘commandantes’ (isfahbudiyyah), qui les mènent à leur perfectionnement.(2)

†Dieu ne Se manifeste à quiconque de ces mondes que derrière Un des voiles de Ses Noms.(2)

†Voici le commentaire fait en note par sh. Ch. Bonaud à propos des termes employés ici (cf.  *L’Imam Khomeyni, un gnostique méconnu du XXe siècle, p328 note362) :  

« Ce terme, comme les deux suivants, appartiennent au lexique des illuministes de l’ishrâq. Les existants matériels n’y sont que d’obscurs réceptacles, seules les réalités immatérielles étant des lumières : la Réalité suprême est la Lumière des lumières, les pures Intelligences sont les lumières impérieuses (qâhira), les âmes sont, en tant que chef des armées des facultés psychiques et physiques, les lumières commandantes.

Ce vocabulaire a été réinterprété par l’école sadrienne[du grand philosophe Mulla Sadra], l’existence étant le critère [la fondamentalité], au lieu de la matérialité et de l’immatérialité : tout existant est lumineux dans la mesure, précisément, de son existence, l’obscurité revenant au néant.

On retrouve ce vocabulaire (peu) employé dans les premières œuvres de l’imam[al-Khomeynî(qs)] (Sharh p31, 45 & 54 ; Mish, nûr 16 p55). »

(1)Sohrawardi, « sheikh al-ishrâq », grand philosophe mystique « illuministe » persan du XIIe siècle (1155apJC-1191apJC).

(2)Min ‘irfân al-Islam-Sharh du‘â’ as-sahr li-l-imam al-Khomeynî(qs) – commenté par s. ‘Abbas Noureddine, p43 et la note 1 p47.

(2)L’imam al-Khomeynî, un gnostique méconnu du XXe siècle, p328 note 362- Ed. al-Bouraq.

www.lumieres-spirituelles.net     No128 – Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hijjah 1445 – Mai.Juin.Juil. 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)