1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2024-05-08 | Readers 198 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’Imam ‘Alî(p) et son refus d’être injuste


L’Imam ‘Alî(p) et son refus d’être injuste

« Par Dieu ! Il m’est préférable de passer la nuit sur [un lit]d’épines de chardon, empêché de dormir ou d’être traîné garrotté dans des chaînes que de rencontrer Dieu et Son Messager, le Jour de la Résurrection, ayant été injuste envers certains serviteurs/adorateurs et ayant spolié quelque chose de ces débris éphémères. »

 du Prince des croyants(p),  Nahj al-Balâgha, Khutbah 224 (ou 223) p490

وَاللهِ لأَنْ أَبِيتَ عَلَى حَسَكِ السَّعْدَانِ مُسَهَّداً، أَوْ أُجَرَّ فِي الأَغْلاَلِ مُصَفَّداً، أَحَبُّ إِلَيَّ مِنْ أَنْ أَلْقَى اللهَ وَرَسُولَهُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ ظَالِماً لِبَعْضِ الْعِبَادِ، وَغَاصِباً لِشَيْءٍمِنَ الْحُطَامِ،

Wa-llâhi la-an abîta ‘alâ hasaki-s-sa‘dâni musahhadann aw ujarra fî-l-aghlâli musaffadann

ahabbu ilayya min an alqâ-llâha wa rasûlahu yawma-l-qiyâmati zhâlimann li-ba‘di-l-‘ibâdi

wa ghâsibann li-shayinn mina-l-hutâmi

uabîta : verbe (bâta) à la 1ère p. sing. au tps du passé « mansûb » = passer la nuit. 

uhasak : épines, ronces ou arêtes (de poisson).

uas-sa‘dân : chardon, plante avec épines que les chameaux mangent.

umusahhadann : participe passif du verbe (sahida, veiller, avoir une insomnie) à la 2e forme dérivée = étant privé de sommeil, empêché de dormir, éveillé.

uujarra : verbe (jarra, tirer, attirer, traîner) à la 1ère p. sing. au passif = être tiré, traîné.

ual-aghlâl : pl. d’(al-ghull) = les carcans, jougs placés au niveau du cou, des mains ou des deux, comme s’ils pénétraient dans la chair, tant ils sont serrés.

umusaffadann : participe passif du verbe (safada, lier, enchaîné, garrotter qqun) à la 2e forme dérivée = étant fortement enchaîné, garrotté.

ughâsibann : part. actif du verbe (ghasaba) : disposer de qqch sans en avoir le droit, de façon injuste = celui qui vole, qui spolie injustement, dépouille qqun d’un bien par force ou par ruse.

ual-hutâm : nom dérivé du verbe (hatama) : écraser, casser, broyer = choses détériorées, débris (ayant perdu les formes qu’elles avaient, mettant en avant leur côté éphémère).

Le Jour de la Résurrection est un jour terrible, le Jour où l’ensemble des créatures seront rassemblées pour la tenue des comptes, le Jour où chacun sera rétribué selon ce qu’il mérite en fonction de ce qu’il aura fait en ce monde.

Le Prince des croyants(p), la personne seigneuriale, divine, qui a connu Dieu d’une juste connaissance, connaissait la réalité de ce Jour en vérité. Aussi agissait-il(p) en ce monde en fonction de cela, faisant attention à chacun de ses pas, de ses gestes, se refusant tout acte injuste avec les autres. Et c’est pourquoi il(p) dit lui être préférable de passer la nuit sur un lit d’épines et d’être empêché de dormir, en ce monde éphémère que de se présenter devant Dieu et Son Messager ayant été injuste avec quelqu’un, pour un débris de quelque chose de ce bas-monde également éphémère.

 (d’après SharhNahj al-Balâgha de s. ‘Abbas ‘Alî al-Moussawî, vol.4 p49)

Un des pires châtiments pour l’être humain est de passer la nuit sur un lit d’épines l’empêchant de dormir et d’être trainé le jour dans les rues et marché d’une ville, les pieds et les mains garrottés. Et pourtant, pour le Prince des croyants(p), cela lui était plus facile que de rencontrer Dieu ayant été injuste envers quelqu’un, de plus pour un débris de quelque chose de ce monde éphémère qui va lui causer un châtiment éternel !

 (d’après Nafakhât al-wilâyat, Sharh‘as  jâmi‘ li-Nahj al-Balâgha de sh. Makârem Shîrâzî, vol.8 pp295-296)

www.lumieres-spirituelles.net     No128 – Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hijjah 1445 – Mai.Juin.Juil. 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)