1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2024-05-08 | Readers 163 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

10 principes pour l’éducation d’une génération vertueuse


1-Les piliers de l’éducation (9)

A partir du numéro 120 de la revue, nous avons commencé à publier les fondements et les principes de l’éducation islamique de nos enfants, valables aussi bien au niveau de la famille que celui des écoles. Pour cela, nous avons choisi de traduire les principaux passages du livre « L’éducation des enfants »(1) de s. Abbas Noureddine(2). La 1ère partie aborde la question des fondements et des principes de l’éducation islamique. Après avoir vu le chapitre concernant ce dont nous avons besoin pour éduquer nos enfants, puis le suivant portant sur les potentialités et les dispositions présentes chez nos enfants, voici le dernier chapitre (de cette 1ère partie), portant sur les dix principes pour l’éducation d’une génération vertueuse.

10 principes pour l’éducation d’une génération vertueuse (1)

La bonne conduite ou le comportement vertueux (as-salâh) (الصَلاح)(3) est la principale des particularités morales que les parents et les éducateurs souhaitent pour leurs enfants. Pour la bonne conduite, il y a des enseignements religieux, des dimensions de dogme, de morale et de comportement. Sauf que la plus importante indication est liée à la dimension pratique de sorte que le vertueux (as-sâlih) (الصالح)(3) est un être humain réformé au point qu’il est dit que la bonne conduite ne peut être que par la réforme (al-ish) (الإصلاح)(4).

Réformer la société par sa culture, sa politique, son organisation est une grande tâche (ou mission) jetée sur les épaules des croyants en vue de se dresser face à l’opération de corruption de la terre, qui est considérée comme le plus important des actes et des buts d’Iblis.

Quels sont les principes fondamentaux pour une éducation saine qui assure la réalisation de l’exemple de cette génération vertueuse sur terre ? Voici un exposé de ces principes de façon résumée.

1)Bien ancrer le bon modèle et l’exemple le plus élevé

ºCe qui est joli dans l’éducation est l’existence d’un penchant (naza‘at) naturel (de la fitra, la nature fondamentale humaine) dans les âmes des enfants pour découvrir le modèle le plus élevé et l’imiter. Celui que l’enfant identifie comme le modèle le plus élevé apparait comme un aimant qui l’attire à lui, qui oriente tous ses mouvements, ses espoirs et son activité.

ŸEt notre culture religieuse prend soin d’exemples remarquables pour le modèle le plus élevé, le plus sublime devant lequel aucun modèle élevé dans le monde ne peut résister du point de vue de l’attraction et de l’influence. Nous entendons par là, en premier lieu, les Gens de la maison, les Infaillibles, les Purs [le Prophète Mohammed(s) et les Imams(p)] et les Prophètes(p).

Dans le cours de leur vie, leurs histoires, leurs états, apparaissent les exemples les plus élevés de l’Être Humain Parfait. Nous n’avons qu’à exposer la biographie, la personnalité de ces personnes grandioses d’une façon que nos enfants puissent les comprendre pour qu’elles restent collées dans leur mental et dans leur cœur tout au long de leur vie. Ne s’écarte loin de ce chemin que celui que Dieu (qu’Il soit Exalté) a fait négliger Son Souvenir dans son cœur.

2)Faire advenir l’ambition élevée dans leurs âmes

ºIl ne suffit pas que l’être humain ait un modèle très élevé. Il faut aussi qu’il apparaisse dans le fort désir de l’atteindre.

Pour cela, il faut agir en vue de construire de grandes ambitions (et désirs) et des objectifs sublimes dans les âmes de nos enfants, en les convaincant de la place de cela dans la vie.

Nous avons été créés sur terre pour que nous soyons grandioses et nous devons croire que c’est cela ce que Dieu (qu’Il soit Exalté) veut de nous.

Le premier principe influence le second de façon directe.

3)Renforcer le sens de la responsabilité

ºLe sentiment de la responsabilité pousse les enfants au travail, à l’effort, à l’endurance, à l’attention, à la précision et au perfectionnement.

En ce qui nous concerne, ce sentiment prend sa source dans le fond de la relation avec Dieu (qu’Il soit Exalté) et dans le fait qu’un jour nous allons tous nous tenir debout devant Dieu et qu’Il va nous demander des comptes sur toute chose, petite ou grande, sur tout ce que nous avons fait durant cette vie, envers toute chose.

ŸIl n’y a pas de doute que la responsabilité envers la Religion est celle qui oriente l’ensemble des autres responsabilités et les teinte de la teinture de la profondeur, de la conscience et de la perspicacité. Ancrer le sentiment du Jour de la Religion/Jugement et du Jour des Comptes est la meilleure façon pour renforcer le sentiment de la responsabilité envers toute chose. Et le propos détaillé sur les Jours de la Résurrection accomplit ce rôle de façon admirable. 

4)Partir du Coran

ºQuand on façonne un enfant d’une façon coranique, on peut être rassuré pour toute la vie. Il n’y a rien qui n’ancre autant les valeurs, les ordres moraux et les vertus comme l’attachement au noble Coran et le fait de le considérer comme le centre du Compte divin.

ŸIl est rapporté du Prophète le plus noble(s) : « Je suis le premier délégué devant le Très-Puissant, l’Omnipotent, le Jour de la Résurrection ainsi que Son Livre et les Gens de ma maison, ensuite ma nation, ensuite je les interroge sur ce que vous avez fait du Livre de Dieu et des Gens de ma maison. »(5)

Notre relation avec le noble Coran détermine l’essence de notre personnalité. Et le contact avec le noble Coran ressemble au contact avec la mer infinie pour tout bien et perfection.

5)Renforcer l’énonciation et la langue

ºIl est arrivé qu’un jeune homme soit objet d’admiration mais qu’il perde toute sa valeur aux yeux [des gens], dès qu’il se met à parler. La façon de parler, de s’exprimer, d’énoncer est la meilleure façon de mettre en évidence ce qui est logé dans l’âme, comme il est dit dans un propos rapporté du Prince des croyants(p) : « L’homme est caché sous sa langue. »(6)

En même temps, le fait de renforcer l’expression/énonciation (al-bayân) (par la lecture, le langage parlé, l’écriture) encourage nos enfants à l’attachement avec les grands hommes et à prendre d’eux. La plus importante cause de la faiblesse ou de la petitesse de la personnalité de quelqu’un provient de la faiblesse de son langage.

Et bien sûr, il ne faut pas négliger la langue arabe car elle est le meilleur moyen pour former l’éloquence magique.

(pp55-58)

(1)« Tarbiyyat al-Awlâd – min al-mabâdî’ wa-l-usûl ilâ at-tatbîq wa al-‘amal » de s. Abbas Noureddine aux Ed. Bayt al-Kâtib.

(2)cf. L.S. No93, l’entretien effectué avec lui sur ce sujet de l’éducation des enfants.

(3)L’idée fondamentale unique en la matière (ou racine) de ce mot (as-salâh) étant le fait d’être exempt, sain de toute corruption, de toute défaillance, le contraire d’(al-fasâd (الفَسَاد) la corruption), plus général que d’être en une substance ou au niveau d’un avis ou d’un acte (quoique surtout utilisé au niveau des actes). Le mot (as-sâlih) (الصَّالِح) est le participe actif du verbe (salaha) (صَلَحَ) : qui agit bien, réforme, la personne de bien, vertueuse, en opposition à ceux qui corrompent, aux actes corrompus. Et le mot (ish) (إِصْلاَح) le nom d’action de la 4e forme dérivée (aslaha) (أَصْلَحَ) : le fait de réformer, de rétablir le bon ordre, d’arranger.  Cf. Dictionnaire du vocabulaire du noble Coran, p233 aux Ed. BAA.

(4)en référence aux versets 7 à 10 de la sourate ash-Shams (91).

(5)de l’Imam al-Bâqer(p), al-Kâfî, vol.2 p 565 H4.

(6)Mustadrak al-wasâ’il, vol.9 p22.

www.lumieres-spirituelles.net     No128 – Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hijjah 1445 – Mai.Juin.Juil. 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)